Top 15 des attractions de Staraya Russa, Russie

1 292
60 000

Staraya Russa est une ville de la région de Novgorod au riche passé. Son apogée est associée à l'industrie du sel. Malgré le fait que la ville se trouve sur la rivière, il y a longtemps eu des problèmes d'eau potable, uniquement à cause du sel. Le problème n'a été résolu que par la construction d'un château d'eau. Cependant, la minéralisation élevée avait également un côté positif - une station balnéaire du même nom a été ouverte à Staraya Russa.

L'architecture urbaine est typique de la Russie centrale. Malgré l'occupation, de nombreux bâtiments du passé y ont été préservés, dont le monastère de la Transfiguration. En général, il y a beaucoup d'objets religieux ici, et la plupart d'entre eux sont actifs. Les années de guerre sont restées dans la mémoire des citadins et immortalisées pour la postérité au Musée du Front du Nord-Ouest. Dans sa collection, il y a aussi une exposition à la mémoire de la campagne afghane.

Que voir et où aller à Staraya Russa ?

Les endroits les plus intéressants et les plus beaux pour se promener. Photos et une courte description.

Cathédrale de la Résurrection

Construit sur le rayonnement de Polisti et Pererytitsa. Le premier bâtiment de la cathédrale remonte aux années 90 du XVIIe siècle. En 1833, il fut substantiellement reconstruit, notamment en étant agrandi. Les destructions causées par les bombardements pendant la guerre ont été massives. Il avait besoin de réparations, après quoi la cathédrale abrita successivement un cinéma, un club, un entrepôt et un musée. Retourné à l'Église orthodoxe russe en 1992, au même moment, les services ont commencé.

Cathédrale de la Résurrection

Place de la cathédrale et château d'eau

Dans le passé, la zone s'appelait Trade Square. Il y avait des rangées de commerces, finalement détruites pendant l'occupation. Des anciens bâtiments, seul le château d'eau a été conservé. La construction a permis d'approvisionner la ville en eau douce, avec laquelle il y avait des problèmes. L'eau potable des rivières environnantes n'était pas possible à cause du sel. Par conséquent, en 1908, les autorités ont lancé la construction d'une tour Art nouveau de 50 mètres.

Place de la cathédrale et château d

Station "Staraya Russa"

L'une des plus anciennes stations balnéaires du centre de la Russie a été fondée en 1828. Dans les années 1930, les premiers bâtiments avec des bains de différentes classes ont été construits. Par la suite, des personnalités du pays, dont les grands-ducs Alexei et Vladimir, sont venues ici pour améliorer leur santé. Pendant la guerre, la station est devenue un hôpital et ses bâtiments ont été partiellement détruits. À l'heure actuelle, Staraya Russa a le statut de CJSC.

Station Staraya Russa

Fontaine Mouravievski

La source minérale la plus puissante de l'Ancien Monde. Le nom de la fontaine était en l'honneur du ministre Muravyov. Il a initié le forage d'un nouveau puits. Sa profondeur est d'environ 110 mètres. En 1859, le projet est confié à une commission spéciale. La zone autour a été anoblie, une tente métallique a été ajoutée. Pendant les années de guerre, la structure a été détruite, plus tard un nouveau hangar est apparu, mais il a été démantelé à cause de la rouille.

Fontaine Mouravievski

Monastère Spaso-Preobrazhensky

Le plus ancien bâtiment de la ville, reconnu monument historique. Il a été mentionné pour la première fois dans les chroniques en 1192. Le premier temple était en bois et a rapidement brûlé lors d'un grand incendie. Le développement actif du territoire du monastère a été réalisé au XVIIe siècle avec l'argent de l'industrie du sel. Aujourd'hui, il abrite le musée d'histoire locale. Des fresques bien conservées des XVe-XVIIe siècles font désormais partie de la collection.

Monastère Spaso-Preobrazhensky

Église de la Sainte Trinité

Au cours de son histoire, le temple a connu de nombreux troubles. Au XVIIe siècle, un incendie provenant d'un bâtiment voisin s'y est propagé, à cause duquel l'église a dû être reconstruite. En 1836, un ouragan a démoli le dôme et endommagé les plafonds. Au cours de la restauration, le plan de la structure a été complètement modifié. À l'époque soviétique, il y avait un entrepôt pour le grain. Depuis les années 1980, l'église est utilisée comme salle d'exposition. Il n'a été rendu à l'Église orthodoxe russe qu'en 1997.

Église de la Sainte Trinité

Église du Saint Grand Martyr Mina

La date de construction de l'église est 1371, mais ce sont des données inexactes. Le temple n'est pas mentionné dans les chroniques, les conclusions des chercheurs sont donc basées sur des faits indirects. À l'époque soviétique, le bâtiment a été pris sous le comité exécutif de la ville. Le temple a souffert des bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a été réparé, mais il n'y a pas eu de restauration complète. Pour le moment, les services n'ont pas lieu et les portes sont également fermées aux touristes.

Église du Saint Grand Martyr Mina

Église Saint-Georges

Le premier temple est apparu sur ce site en 1410. Ses murs ont servi de base à la construction d'une nouvelle église au milieu du XVIIIe siècle. L'église est à coupole unique, tout comme sa limite nord. Le clocher a été érigé à proximité dans les années 80 du XIXème siècle. Les services divins n'avaient pas lieu sous la domination soviétique. Le temple a été brièvement ouvert aux paroissiens pendant l'occupation. Après la guerre, le clocher a été démantelé puis restauré.

Église Saint-Georges

Église Saint-Nicolas

La date de construction du premier temple est 1371. Il était plus grand que l'actuel et tomba en ruine pendant le Temps des Troubles. En 1910, une nouvelle église est érigée. Une caractéristique de sa conception était l'absence de piliers internes. Le clocher à trois niveaux n'apparaît qu'un siècle plus tard. Après l'arrivée au pouvoir des bolcheviks, le temple était un musée, puis un entrepôt. En 1991, le bâtiment a été remis à la communauté Old Believer.

Église Saint-Nicolas

"Domaine du Rushanin médiéval"

Le musée interactif à ciel ouvert s'étend sur une superficie de 1700 m². Le domaine du Moyen Âge a été créé sur la base de recherches archéologiques. Pour cette raison, les bâtiments ici sont authentiques et les divertissements correspondent également au véritable artisanat et à la vie quotidienne du passé. L'exposition accueille les visiteurs depuis 2014. L'achat d'un billet unique vous donne accès à toutes les installations du domaine.

Domaine du Rushanin médiéval

Maison-musée de F. M. Dostoïevski

L'écrivain et sa famille ont loué une maison à deux étages à Staraya Russa en tant que datcha en 1873. Ici, Dostoïevski a travaillé sur un certain nombre de ses œuvres, dont Les Frères Karamazov. En 1909, il a été décidé de transformer le bâtiment sur la berge de la rivière Pererytitsa en musée. Mais le processus a été retardé et les intérieurs authentiques et les objets personnels ne sont devenus disponibles pour les visiteurs que dans les années 80.

Maison-musée de F. M. Dostoïevski

Musée du Front Nord-Ouest

Ouvert depuis 2003. L'exposition du musée couvre tous les événements qui ont eu lieu dans le quartier pendant la Grande Guerre patriotique. Les expositions décrivent les combats, le mouvement clandestin de libération et la vie de la ville pendant l'occupation. L'une des pièces importantes est une cloche coulée en 1672. Elle a été offerte à la ville par Pierre Ier. Depuis 2011, un département dédié à la guerre en Afghanistan fonctionne.

Musée du Front Nord-Ouest

Monument "Aigle"

Le projet a été lancé par V. Martynov en 1893. Lorsqu'il est allé au front, I. Wittenberg a continué à travailler à la création du monument. La hauteur de la composition est d'environ 5 m. Une sphère est posée sur une stèle tétraédrique, et dessus se trouve un aigle aux ailes déployées. Un monument aux soldats du Wilmanstrand Regiment est dédié. Pendant la Grande Guerre patriotique, il a souffert de balles. Entièrement restauré en 1953.

Monument Aigle

pont vivant

Jeté de l'autre côté de la rivière Polist. La date exacte de construction est inconnue. Initialement, le pont était constitué de radeaux. Ils se sont allongés sur l'eau et se sont balancés, alors le nom "Alive" est apparu. Ils ont essayé de le renommer officiellement en "Alexandrovsky", mais le nom populaire a été fixé trop fermement. L'aspect actuel du pont a été acquis après 1890. Des années 1920 jusqu'à la guerre, une ligne de tramway y circulait.

Pont vivant

Printemps de Tsaritsyno

Créé lors du forage d'un puits pour une usine de sel dans les années 30 du siècle dernier. La force de la source a permis à trois moulins de fonctionner. Le nom de la source a été donné en remerciement à Catherine II pour les armoiries de la ville, reflétant son histoire. Actuellement, il n'est en aucun cas utilisé et l'eau de la source se jette simplement dans la rivière. Un petit lac s'est formé autour. Il ne gèle pas même en hiver lors de fortes gelées.

Printemps de Tsaritsyno