Top 20 des attractions iraniennes, L'Iran

1 251
65 346

L'Iran est l'héritier de l'ancien grand empire perse, l'un des berceaux de la civilisation mondiale et un pays avec une histoire de plus de 5 000 000 ans. L'industrie du tourisme en Iran est en plein essor, les lacunes en matière d'infrastructures sont progressivement éliminées, de nouveaux hôtels sont en construction. Le pays a un énorme potentiel de développement, car les voyageurs du monde entier s'intéressent beaucoup à son architecture, son histoire et ses monuments historiques bien conservés.

Un voyage en Iran est une immersion dans l'atmosphère unique des villes antiques, où les disciples de Zarathoustra ont prêché il y a des centaines d'années et où le shah a régné. Il s'agit d'une promenade dans les luxueux bazars orientaux d'Ispahan et de Shiraz, saturés d'arômes de safran et de cardamome. Enfin, c'est une connaissance de l'héritage des grands Omar Khayyam, Ferdowsi et Ibn Sina.

En plus des vacances touristiques et de la connaissance de l'histoire, il existe de bonnes stations de ski en Iran - Dizin, Shamshak et Ab-e Ali. Les pentes du pittoresque mont Elbours sont attrayantes pour les grimpeurs et les grimpeurs, et la côte de la mer Caspienne est attrayante pour les amoureux de la nature et de la pêche.

Que voir en Iran ?

Les endroits les plus intéressants et les plus beaux, des photos et une brève description.

Place de l'Imam

Il est situé dans le centre historique de la ville d'Ispahan et est inscrit sur la liste du patrimoine de l'UNESCO. La place a été fondée par Shah Abbas I le Grand au 17ème siècle. et jusqu'à la victoire de la révolution islamique s'appelait le Shah. L'architecture monumentale des bâtiments entourant la place témoigne de la puissance de la dynastie safavide, qui a régné sur l'Iran pendant des centaines d'années.

Place de l

Palais du Golestan

L'un des plus anciens monuments de Téhéran, qui faisait autrefois partie de la Citadelle de Téhéran. Auparavant, le palais était la résidence de l'une des familles nobles iraniennes, il y a maintenant un musée avec de nombreuses expositions rares et une bibliothèque avec de précieux manuscrits. Le nom du bâtiment est traduit par "palais des roses". Il a été érigé au XVIe siècle. sous le règne de Tahmasp I et a depuis été reconstruit à plusieurs reprises.

Palais du Golestan

Inscription Behistoun

Une image avec une écriture cunéiforme, typique de l'époque de la Mésopotamie, gravée sur le rocher de Behistun. L'inscription a été créée par ordre du roi Darius Ier au 6ème siècle. AVANT JC. Il dépeint le triomphe du souverain sur les princes rebelles. L'écriture est en trois langues : l'akkadien, le vieux persan et l'élamite.

Inscription Behistoun

Pasargady

Une ancienne ville, autrefois la capitale de la Perse à l'époque de Cyrus II. Il n'en reste aujourd'hui que des ruines. Traduit de l'ancien persan signifie "jardins persans". Sur le territoire de la ville se trouvent le tombeau du roi, les ruines des palais royaux, la forteresse de Toll-e-takht. Les Pasargades sont reconnues comme le monument culturel le plus précieux de la période de la dynastie achéménide.

Pasargady

Nakshe-Rustam

La zone près de l'ancienne capitale de Persépolis, où se trouvent quatre tombes royales. Xerxes I, Darius I, Artaxerxes I, Darius II sont enterrés ici. Pendant la campagne d'Alexandre le Grand, les tombes ont été pillées et détruites, sous cette forme elles sont parvenues jusqu'à nos jours. Le nom "Nakshe-Rustam" fait déjà référence à la période islamique de l'histoire de l'Iran.

Nakshe-Rustam

Tour Azadi à Téhéran

Le bâtiment a été érigé en 1971 en l'honneur du 2500e anniversaire de l'Empire perse. La construction a coûté plus de 6 millions de dollars et 8 000 blocs de marbre blanc. En 1979, après la victoire de la Révolution islamique, le monument s'appelait la "Tour de la Liberté". Il en est venu à symboliser la liberté des Iraniens du règne du Shah. La pittoresque Azadi est souvent appelée la "Tour Eiffel de Téhéran".

Tour Azadi à Téhéran

Pont Khaju à Ispahan

Pont construit au 17ème siècle. sous Shah Abbas II, la Grande Route de la Soie la traversait. La structure se compose de deux rangées d'arcs reliés entre eux, réalisés dans un style architectural iranien typique. Le soir, une belle illumination est allumée, les résidents locaux et les touristes aiment se promener le long du pont à cette heure et admirer les paysages environnants.

Pont Khaju à Ispahan

Musée national iranien

Le plus grand musée du pays, qui conserve des monuments inestimables de la période de l'ancienne Perse. Le musée est divisé en deux bâtiments. Le premier présente des expositions de la période pré-islamique, le second - des collections de l'ère historique islamique. Le musée a été construit en 1937, il est devenu le premier musée scientifique en Iran.

Musée national iranien

Mausolée de Shah-Cherakh

Il a été érigé au XIVe siècle. à l'époque de la reine Tashi Khatun. Le mausolée contient les tombes des frères Ahmed et Mohammed, vénérés par les habitants, qui ont été persécutés par les shahs pour leur foi musulmane. La décoration intérieure du bâtiment est faite de mosaïque miroir, pour laquelle les Iraniens appelaient Shah-Cherakh la "mosquée miroir".

Mausolée de Shah-Cherakh

Mosquée Jamkaran

L'un des centres de la science islamique en Iran, un lieu saint associé au nom du vénéré Imam Mahdi (on pense qu'il a prié ici). La mosquée est un bel édifice monumental avec des minarets "volants", un dôme central bleu et de hautes arches de porte. Jamkaran est visité chaque année par de nombreux pèlerins - musulmans appartenant à la branche chiite de l'islam.

Mosquée Jamkaran

Cathédrale de Vank

Temple chrétien à Ispahan. Appartient à l'Église apostolique arménienne. Les autorités iraniennes l'ont reconnu comme un monument culturel précieux. Le style architectural de la cathédrale est un mélange de traditions musulmanes et chrétiennes. Malgré la simplicité de la décoration extérieure, l'intérieur du temple se distingue par sa richesse et sa splendeur.

Cathédrale de Vank

Palais d'Ardashir

Un autre nom pour la structure est Atesh-Kadeh. Ruines de la résidence du premier roi de l'état sassanide. C'est l'un des rares monuments architecturaux survivants des siècles Iran II-III. J.-C. Le palais est inscrit sur la liste du patrimoine de l'UNESCO sur proposition des autorités iraniennes. Dans les temps anciens, il y avait un étang artificiel devant le palais.

Palais d

Palais de Saadabad

Le complexe palatial du début du XXe siècle, qui comprend divers musées, pavillons et palais. Initialement, Saadabad était utilisée comme résidence du Shah, maintenant des invités de haut rang de pays étrangers y sont installés. Non loin du musée des armes (qui fait partie d'un grand complexe muséal) se trouvent des canons coulés à Saint-Pétersbourg.

Palais de Saadabad

Palais de Niavaran

Auparavant, il faisait partie du complexe de Saadabad, mais en 2000, il a été séparé en une attraction indépendante. Les principaux bâtiments ont été érigés au XXe siècle. sous le dernier Shah d'Iran, Mohammed Reza Pahlavi. Initialement, Niavaran devait être utilisé comme résidence pour les délégations étrangères, mais plus tard, il est devenu la résidence de la famille du Shah.

Palais de Niavaran

Forteresse Arg-e Bam

Un exemple inestimable d'un bâtiment en adobe persan situé sur la Grande Route de la Soie. La forteresse est située dans la ville de Bam, c'est une superposition de styles de différentes époques - la forteresse a des mausolées du 12ème siècle, une mosquée du 18ème siècle, des tours de guet. Après le tremblement de terre de 2003, la structure menaçait de disparaître.

Forteresse Arg-e Bam

Mont Tash-Kuh

Montagne flamboyante dans la province du Khuzestan. Il s'agit d'un phénomène unique du point de vue de la géologie - grâce au gaz naturel et au soufre remontant des profondeurs, un feu «éternel» brûle à la surface. Ce spectacle attire de nombreux touristes qui se rassemblent le soir et admirent l'incroyable phénomène naturel.

Mont Tash-Kuh

Lac d'Ourmia

Autrefois, ce réservoir était l'un des plus grands lacs salés du monde, mais avec le temps, il a commencé à se tarir. Au cours des dernières décennies, la quantité d'eau a diminué de 90% et la superficie a été réduite à 2000 km². Les rives salines du lac sont très pittoresques, dans la partie sud il y a de nombreuses petites îles, certaines d'entre elles cultivent des bosquets de pistaches.

Lac d

Île de Kish

Coral Island, la station balnéaire principale et la plus visitée d'Iran. Ici, les voyageurs attendent de magnifiques plages de sable, les eaux calmes du golfe Persique et un riche monde sous-marin. À l'ouest de l'île, vous pourrez admirer le navire géant qui s'est échoué, et au nord, vous pourrez admirer les ruines de l'ancienne ville de Harire.

Île de Kish

Bazar de Tabriz

Le plus grand marché ouvert du monde et le plus ancien bazar de la région. Le territoire du bazar est un complexe architectural à part entière avec des mosquées, des bâtiments résidentiels, des thermes, des galeries, des caravansérails. Ici, ils vendent des tapis iraniens célèbres, des épices parfumées, des bijoux, des antiquités. Ce marché est connu depuis la dynastie safavide.

Bazar de Tabriz

Jardin d'Eram

Un exemple exceptionnel de l'art des jardins iraniens dans la ville de Shiraz. Cet endroit, en raison de sa beauté, attire des flots d'étrangers qui aiment se promener le long de ses ruelles pittoresques et se détendre à l'ombre des arbres de la chaleur insupportable. "Eram" signifie "paradis", les locaux l'appellent "Jardin d'Eden".

Jardin d