Les 30 meilleures attractions de Delhi, Inde

1 253
60 859

L'aspect moderne de la ville a commencé à prendre forme sous le règne des Moghols. L'abondance de cultures et de religions a rendu la capitale indienne colorée et différente de toute autre ville au monde. Ici, le riche patrimoine architectural a non seulement été préservé, mais certains monuments du passé sont encore utilisés conformément à leur destination.

Les temples locaux méritent une mention spéciale. N'importe qui peut entrer dans les complexes, quelle que soit sa religion. Il n'y a des restrictions que sur le temps du comportement des services, et vous devez également suivre les règles de conduite et le code vestimentaire. Akshardham, Lotus Temple, Gurdwara Bangla Sahib, Jama Masjid sont magnifiques à l'extérieur comme à l'intérieur. Chaque objet religieux a une riche histoire reflétée dans les détails de conception.

Que voir et où aller à Delhi ?

Les endroits les plus intéressants et les plus beaux pour se promener. Photos et une courte description.

Akshardham

Le complexe du temple couvre une superficie de 12 hectares. Il a été appelé "la résidence d'un dieu qui ne peut pas être déplacé". Le temple principal est une structure massive. Son design combine divers styles indiens. En raison de sa taille, il est inclus dans le livre Guinness des records. Il est entouré de parcs et de jardins pittoresques. A proximité il y a un cinéma et une fontaine lumineuse et musicale. L'eau de nombreux réservoirs du pays a été amenée au lac local.

Akshardham

fort Rouge

L'attraction remonte au règne des Moghols. La première pierre de la citadelle a été posée en 1639. Le nom est dérivé de la couleur des murs du fort. L'architecture est dominée par des motifs hindous, mais il y a aussi des éléments de décor persans. Pour le moment c'est un site touristique. Pourtant, le lieu reste significatif : ici, le jour de l'Indépendance du pays, le Premier ministre lit une adresse à la nation.

Fort Rouge

Porte de l'Inde et Rajpath

Le monument de la porte de l'Inde est l'un des symboles les plus reconnaissables de la ville. Il a été créé en l'honneur des soldats morts sur les champs de la guerre anglo-afghane et de la Première Guerre mondiale. L'arche massive mesure 42 mètres de haut et a été inaugurée en 1931. L'attraction est située sur la "route royale" - c'est ainsi que le nom de l'avenue cérémonielle Rajpath est traduit. Il y a des parcs des deux côtés.

Porte de l

Rashtrapati Bhavan

L'une des plus grandes résidences du chef de l'État au monde. Il a été érigé au début du XXe siècle pour le vice-roi des Indes. Lorsque le pays a accédé à l'indépendance, il a été décidé de placer l'appareil d'État dans l'aile des invités. Le reste du bâtiment est utilisé pour recevoir des délégations officielles et de grands événements. L'accès à l'intérieur pour un touriste ordinaire est problématique : uniquement sur demande préalable et à certaines périodes de l'année.

Rashtrapati Bhavan

Tombe de Humayun

À l'initiative de la veuve du souverain mongol, en 1562, un tombeau fut érigé pour Hamayun, plus comme un palais. Le complexe de bâtiments est entouré d'un jardin. Il est divisé par deux canaux en quatre parties. Puisque les architectes persans étaient responsables du projet, il y a des détails de leur culture dans l'architecture du bâtiment principal. Près de la tombe de Hamayun, il y a plusieurs autres sépultures emblématiques, dont la tombe de Nile Gumbad.

Tombe de Humayun

Temple du Lotus

Un bâtiment insolite est apparu dans la ville en 1986. 27 pétales de marbre sont disposés en 3 rangées et forment une composition unique. La hauteur du temple est d'environ 40 mètres. Puisqu'une piscine est construite autour, il semble que la "fleur" soit dans l'eau. Il n'y a pas de lignes droites à l'intérieur des locaux - c'est l'idée des concepteurs. De plus, il n'y a pas d'inscriptions et d'objets de culte. Celui qui prie communique directement avec Dieu.

Temple du Lotus

Minaret Qutub Minâr

La construction de la tour s'est étendue de 1193 à 1368. Le minaret s'est avéré être à cinq niveaux. Pour grimper à son sommet, il faut franchir 300 marches. Cet objet a été conçu comme un symbole de la victoire de l'islam sur les autres religions. Les appels à la prière étaient censés retentir de son sommet, mais la tour s'est avérée trop grande pour cet usage. L'histoire a conservé des références à plusieurs suicidés ayant sauté du minaret.

Minaret Qutub Minâr

Marché Chandni Chowk

Situé dans le quartier du même nom. Le nom se traduit par "un carré rempli de clair de lune". Commerces et pavillons occupent des surfaces impressionnantes. Presque tous les produits vendus ici sont produits localement. Vous pouvez trouver de tout sur le marché : des épices traditionnelles, des plats fraîchement cuisinés, de l'électronique, des costumes nationaux, de l'artisanat.

Marché Chandni Chowk

Mémorial du Mahatma Gandhi

Le corps de Gandhi a été incinéré à cet endroit en 1948. Le mémorial est en marbre et souvent décoré de fleurs. Il est gravé des derniers mots du leader indien. Ils se traduisent par "Oh mon Dieu!". La Flamme éternelle brûle à proximité. De l'autre côté de la rue, le musée national Gandhi a été ouvert en 1961. Parmi les objets exposés : le lit du Mahatma, des vêtements trempés dans son sang et la balle qui a mis fin à sa vie.

Mémorial du Mahatma Gandhi

Musée Gandhi Smriti

Fondé en 1973 et occupe la maison où il a passé ses derniers jours et a été tué par Mahatma Gandhi. La collection du musée se compose d'effets personnels du leader indien. À l'endroit où il a été abattu, il y a un pilier du martyr. Un autre détail notable de la maison est une colonne avec une croix gammée. Cela montre à quel point la signification originale du symbole peut être modifiée. Le symbole du son Om est également appliqué à la colonne.

Musée Gandhi Smriti

Musée national de l'Inde

A la fin des années 1940, une grande exposition "L'art de l'Inde" se tient à Londres. Comme c'était un succès, il a été décidé de déplacer l'exposition à Delhi et de la placer dans la résidence présidentielle. Cela est devenu la base de la création d'un musée à part entière, qui a ouvert ses portes en 1949 et, 11 ans plus tard, a repris le bâtiment actuel. À l'heure actuelle, 200 000 expositions racontent environ 5 000 ans d'histoire et de culture indiennes.

Musée national de l

Musée national du chemin de fer

Ouvert depuis 1977. La partie la plus intéressante de l'exposition est constituée par les trains originaux exposés à l'air libre ou sous des auvents. Parmi eux se trouve le chariot sur lequel le prince anglais a voyagé lors de sa visite en Inde. L'une des locomotives présentées dans le musée a été assemblée au milieu du XVIIIe siècle et est toujours en mouvement, bien qu'elle ne soit pas utilisée conformément à sa destination. De nombreux matériaux photographiques et mises en page sont également à la disposition des touristes.

Musée national du chemin de fer

Galerie nationale d'art moderne

L'exposition d'art moderne à Delhi a commencé en 1954. Plus tard, elle a organisé des succursales dans d'autres villes. Les fonds disposent actuellement d'environ 14 000 unités de stockage. Il n'y avait pas assez d'espace pour l'exposition, donc en 2009, une nouvelle aile a été ouverte. La zone autour du bâtiment du musée est une sorte de zone d'exposition : des sculptures et des installations s'y trouvent.

Galerie nationale d

Gurdwara Bangla Sahib

Le principal temple sikh de la ville. Construit dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. De nombreux endroits, le bâtiment est remarquable en raison de son dôme doré. La décoration intérieure est plus modeste, à l'exception de la salle d'apparat. Dans la cour se trouve l'étang sacré Sarovar. Les représentants de toutes les confessions peuvent visiter le temple. Vous devez enlever vos chaussures avant d'entrer. Les épaules et les genoux doivent être couverts et les femmes doivent se couvrir la tête avec un foulard.

Gurdwara Bangla Sahib

Mosquée Jama Masjid

La plus grande mosquée de l'Inde. Dans le même temps, environ 25 000 personnes peuvent prier sur son territoire. Il a été construit dans les années 50 du XVIIe siècle. Le design intérieur est rempli d'arches en marbre et d'inscriptions sur les dalles - principalement des dictons du Coran. Pendant le service, l'entrée est fermée aux touristes qui ne professent pas l'islam. Le reste du temps, vous pouvez entrer à l'intérieur, mais sans chaussures et avec des vêtements spéciaux.

Mosquée Jama Masjid

Temple Lakshmi Narayan

Le bâtiment peut être appelé le "temple de toutes les religions" de l'Inde. La construction a été achevée en 1939. Le complexe se compose de plusieurs bâtiments interconnectés. Voici des sanctuaires du bouddhisme, du jaïnisme, de l'hindouisme. Cependant, le temple est dédié spécifiquement à Lakshmi, la déesse du bonheur. La décoration intérieure correspond à la finition brillante extérieure. Le temple possède des boutiques de souvenirs, ainsi qu'une salle de yoga.

Temple de Lakshmi Narayan

Complexe du temple de Chattarpur

Érigé en l'honneur de la déesse Katyayani en 1974. Le complexe du temple couvre une superficie de 24 hectares. Il réunit trois temples à la fois. Tous appartiennent au style architectural indien traditionnel. Les pèlerins ornent l'arbre qui pousse à l'entrée avec des bracelets de vœux. Le temple principal n'ouvre que deux fois par an lors des plus grandes fêtes associées à Katyayani. Dans les deux autres, les services fonctionnent presque 24 heures sur 24.

Complexe du temple de Chattarpur

Gurudwara Sis Ganj Sahib

Il a été construit sur le site de la crémation du chef de Guru Tegh Bahadur, le 9e enseignant des Sikhs. Il a sacrifié sa vie lorsque l'empereur Aurangzeb a tenté de convertir les habitants à l'islam. Le gourou a résisté à la torture, mais n'a pas accepté une religion étrangère à lui-même, il a donc été exécuté. Le temple a été érigé au 17ème siècle d'une manière traditionnelle pour les bâtiments sikhs. Le piédestal central est l'un des plus anciens de ces objets.

Gurudwara Sis Ganj Sahib

Temple de Radha Parthasaratha

Temple hindou dédié à Krishna et Radha. L'un des plus grands d'Inde. Le projet a été développé par le célèbre architecte Achyut Kanvinde, et il n'a pas pris d'argent pour son travail. Pour les croyants et les personnes intéressées par la culture de Hare Krishnas, les portes du temple ont été ouvertes en 1998. Surtout de nombreux invités et pèlerins viennent ici lors des fêtes religieuses : leur nombre atteint plusieurs centaines de milliers.

Temple de Radha Parthasaratha

Forteresse de Purana Qila

Construit au 16ème siècle. Un exemple emblématique de l'architecture défensive de la capitale indienne. Le nom se traduit par "vieux fort". La longueur des murs est supérieure à 1,5 km, la hauteur jusqu'à 18 mètres et la largeur jusqu'à 15 mètres. La forteresse peut être entrée par trois portes, mais aujourd'hui seule la principale est utilisée. À l'intérieur du périmètre, le Qila-i-Kuhna Masjid et la tour de la bibliothèque Sher Mandal sont bien conservés.

Forteresse de Purana Qila

Fort Tughlaqabad

Fondée sous le fondateur de la dynastie Tughlaq en 1321. Le dirigeant est entré dans un long conflit avec un prédicateur vénéré. Il construisit avec les habitants le réservoir nécessaire au district et Tughlak ordonna de travailler dans le fort. Nizamuddin maudit le souverain, et il mourut bientôt, et son projet fut abandonné, 6 ans après sa fondation. Seule une partie des murs et la tombe de Giyas ad-Din Tughlaq ont survécu.

Fort Tughlaqabad

Puits Agrasen Ki Baoli

Il n'y a pas de date exacte de construction. On pense que le puits est apparu sous le règne du roi Agrosen. Au 14ème siècle, la composition a subi des changements structurels. Le site archéologique comporte 3 niveaux. Chacune est encadrée de niches cintrées de part et d'autre. Un large escalier de 108 marches mène au fond du puits. Le bâtiment a l'air massif et monumental.

Puits Agrasen Ki Baoli

Tombe de Safdarjang

Apparu sous le règne des grands moghols au XVIIIe siècle. Il a été construit à l'image du Taj Mahal. La tombe est le lieu de repos du Premier ministre à la cour de l'empereur Mohammad Shah. Le complexe commémoratif se compose de plusieurs bâtiments. Certains d'entre eux ont été habités par des personnes dans le passé. Le bâtiment abrite actuellement l'Archaeological Survey of India. Une plate-forme d'observation a été aménagée sur la terrasse supérieure. Il y a un grand parc autour.

Tombe de Safdarjang

Mausolée de Nizamuddin

Construit au 14ème siècle. Nizamuddin Auliya est un important saint soufi. Cet homme était tellement respecté que jusqu'à présent, le mausolée avec des missions de pèlerinage est visité non seulement par des musulmans, mais aussi par des représentants d'autres confessions. L'ensemble du district porte le nom de Nizamuddin. Autour est toujours propre, même si le bâtiment est dense. Avant d'entrer dans le mausolée, vous devez enlever vos chaussures. Des livres religieux et des souvenirs sont vendus à proximité.

Mausolée de Nizamuddin

Jantar Mantar

L'observatoire a été créé au début du XVIIIe siècle pour établir des tables et des calendriers astronomiques. Il se compose de 13 objets - des instruments astronomiques architecturaux spéciaux. Sur ordre du Maharaja Sawai Jai Singh II, 7 observatoires de ce type ont été construits dans différentes villes. Ils, comme Jantar Mantar, ne sont plus utilisés aux fins prévues car ils sont obsolètes, mais sont des attractions touristiques populaires.

Jantar Mantar

Parc archéologique de Mehrauli

Les ruines de bâtiments de différentes époques, protégées en tant que monuments anciens. Il y a environ 100 attractions individuelles dans le parc. Certains d'entre eux remontent aux XII-XIII siècles. Les autorités du pays ont entrepris la restauration de ces objets, mais jusqu'à présent, seulement quatre douzaines ont été remis en forme. Bâtiments remarquables : le tombeau de Balban, le tombeau de Shahid Khan, le puits de Gandhak Ki Baoli.

Parc archéologique de Mehrauli

Complexe architectural Haus Khas

Dans le passé, c'était un village, faisant partie de la deuxième plus grande ville du Sultanat au XIIIe siècle. Le premier bâtiment est une immense piscine, qui a donné son nom au quartier. Au fil du temps, des médersas, des pavillons et des mosquées ont été construits autour d'elle. Dans le complexe, il y a un parc riche en créatures vivantes, y compris des paons. De nombreux objets sont bien conservés, mais leur apparence est loin de l'original, c'est pourquoi la maison Khas est en cours de restauration.

Complexe architectural Haus Khas

Parc d'attractions Worlds of Wonder

La première zone de divertissement a ouvert en 2007 près de Delhi. Peu à peu, le territoire s'agrandit, ajoutant de nouveaux types de loisirs. En plus de 20 attractions, il y a un parc aquatique et un karting. Il existe des restrictions d'âge ainsi que des restrictions de taille liées à la sécurité. Si vous le souhaitez, vous pouvez acheter un billet unique pour visiter l'ensemble du parc. De petits cafés et boutiques sont à votre disposition.

Parc d

Jardins moghols

Ils sont situés sur le territoire du palais présidentiel. Les jardins ont été conçus en 1924 et la diversité des espèces a considérablement augmenté depuis lors. Ils ne sont ouverts au public qu'un mois de l'année : de la mi-février à la mi-mars. Chaque année, une fleur principale et une couleur principale sont sélectionnées. Par exemple, une tulipe rouge ou une rose jaune. En conséquence, les jardins eux-mêmes, ainsi que des expositions thématiques individuelles, sont conçus.

Jardins moghols

Jardins de Lodi

Le complexe du parc pittoresque comprend de nombreux objets intéressants. En plus des ruelles, des parterres de fleurs, des pelouses vertes et des étangs, les touristes pourront voir les ruines, les tombeaux, les mosquées et les mausolées. Il y a aussi un petit sanctuaire de papillons. Des filets recouvrent leurs habitats pour les protéger des oiseaux. 50 espèces de plantes à fleurs rendent les jardins lumineux et colorés tout au long de l'année.

Jardins de Lodi