Top 30 des attractions de Vologda, Russie

1 362
50 150

L'ancienne Vologda russe est un véritable joyau touristique qui peut offrir un riche programme d'excursions. Qui n'a pas entendu parler de la célèbre dentelle de Vologda et des magnifiques domaines en bois disséminés dans toute la ville ? En outre, la délicieuse huile de Vologda et les palissades sculptées, glorifiées dans une chanson populaire, ne sont pas moins célèbres.

La ville compte un grand nombre d'églises construites dans différents styles architecturaux, de l'ornementation russe au strict classicisme. Pour les amateurs de bâtiments historiques, une promenade dans le centre-ville se transformera en un véritable plaisir, car des dômes multicolores, des murs puissants et des architraves bizarres de demeures en bois pittoresques apparaîtront sous vos yeux.

Que voir et où aller à Vologda ?

Les endroits les plus intéressants et les plus beaux pour se promener. Photos et une courte description.

Place du Kremlin et Vologda Kremlin

La place du Kremlin est le cœur de Vologda et son centre historique. Étonnamment, jusqu'en 1947, il était pavé de bois, malgré le fait que les premiers bâtiments sont apparus ici sous Ivan le Terrible. Ce n'est qu'à l'occasion du 800e anniversaire de la ville qu'il a été aménagé en pierre. L'ensemble de la place comprend trois églises orthodoxes et la principale dominante architecturale - le Vologda Kremlin. La forteresse a commencé à être construite au 16ème siècle à des fins défensives. En 1820, la plupart des fortifications ont été démantelées, car à ce moment-là, la structure avait déjà perdu son importance. La longueur totale des murs de la forteresse dépassait autrefois 3 000 mètres. Aujourd'hui, le Vologda Kremlin est appelé le complexe de la cour épiscopale du XVIIe siècle.

Place du Kremlin et Vologda Kremlin

Place de la révolution

La place centrale de la ville, située dans le quartier historique de Nizhny Posad. Il est né en 1918 à la suite de la fusion des places Sennaya, Spasskaya et Aleksandrovskaya. Au 17ème siècle, plusieurs églises ont été construites ici, détruites pendant l'URSS. Aujourd'hui, l'endroit est décoré de monuments de l'ère soviétique : le mémorial de la Flamme éternelle et un obélisque en pierre appelé "La Dent" - un monument aux héros de la guerre civile.

Place de la révolution

Architecture en bois de Vologda

L'architecture en bois de Vologda est communément désignée comme un groupe de styles d'urbanisme (moderne, classique et empire), qui ont prévalu dans l'urbanisme à la fin du XVIIIe et au début du XXe siècle. Les maisons en bois construites à cette époque sont assez bien conservées. Aujourd'hui, il y en a plus de 100, dont beaucoup sont des monuments importants. Parmi les bâtiments se trouvent des cabanes paysannes, des maisons de marchands et des habitations de la classe bourgeoise.

Architecture en bois de Vologda

Cathédrale Sainte-Sophie

Édifice religieux de l'époque d'Ivan IV le Terrible, le plus ancien édifice en pierre de Vologda. Il a été élevé par ordre du roi. Sa particularité réside dans le fait que les fresques et l'iconostase du XVIIe siècle ont été conservées presque intactes à l'intérieur. Le temple appartient au type architectural à coupoles croisées. En raison de sa valeur historique indéniable, le bâtiment n'a pas été détruit à l'époque soviétique. Aujourd'hui, il y a un musée sur le territoire de la cathédrale.

Cathédrale Sainte-Sophie

Cathédrale de la Résurrection

Temple du XVIIIe siècle, construit dans le style baroque sous l'archevêque Joseph II le Doré. L'intérieur a été rénové dans la première moitié du XIXe siècle, de sorte que la peinture murale d'origine n'a pas été conservée. La cathédrale a été abolie en 1938 et ce n'est qu'en 2016 qu'elle a de nouveau été transférée à l'Église orthodoxe russe, après quoi les services réguliers ont repris. Le bâtiment est un monument architectural précieux et un objet d'importance culturelle.

Cathédrale de la Résurrection

Église d'Alexandre Nevski

Une église en brique du XVIIIe siècle, consacrée à l'origine en l'honneur de Saint-Nicolas le Merveilleux, puis reconsacrée dans le cadre du sauvetage de l'empereur Alexandre II en 1866 après une tentative d'assassinat par des conspirateurs. La structure est construite à la manière classique de "l'octogone sur un quadrilatère" et est couronnée d'une flèche caractéristique des églises de Vologda. Des icônes précieuses sont stockées à l'intérieur, parmi lesquelles se trouve une image d'Alexandre Nevsky avec une particule de ses reliques.

Église d

Temple de Constantin et Hélène

Une église pittoresque de la fin du XVIIe siècle, construite dans le style de l'architecture de Moscou - motifs russes. Cette manière se distinguait par la présence de cinq dômes couronnant le quadrilatère sur un vaste soubassement, et d'un clocher en forme de tente à plusieurs gradins. Le temple contient des icônes des XV-XVIII siècles. On pense qu'en 1503, sur le site du bâtiment moderne, il y avait une église en bois, érigée sous Ivan III.

Temple de Constantin et Hélène

Église de Varlaam Khutynsky

Une structure à la manière gracieuse du classicisme précoce, érigée en 1780 aux frais du marchand Uzdennikov à la place d'une église en pierre délabrée. L'architecte de l'église est inconnu, mais les experts suggèrent qu'il aurait bien pu être un maître de Saint-Pétersbourg, car la construction montre clairement des caractéristiques séculaires du palais qui ne sont pas du tout caractéristiques de l'architecture religieuse stricte de Vologda.

Église de Varlaam Khutynsky

Église de l'Intercession sur Kozlyon

Le bâtiment a été construit dans le style baroque de Moscou en 1710. Il se distingue par le fait que des fresques uniques créées par des artisans de l'école de Yaroslavl ont été conservées à l'intérieur. Les peintures murales ultérieures appartiennent au XIXe - début du XXe siècle. La première mention de l'église de l'Intercession sur Kozlyon remonte à 1612. Selon des sources survivantes, l'ancienne église a été incendiée par les envahisseurs lituaniens pendant le temps des troubles.

Église de l

Église Saint-Nicolas le Merveilleux à Vladychnaya Sloboda

Avec la cathédrale Sainte-Sophie et l'église de Dmitry Prilutsky sur Navolok, ce temple est considéré comme l'un des premiers bâtiments en pierre de Vologda. D'un point de vue architectural, il s'agit d'un temple cantonal typique de la ville, qui a été construit au XVIIe siècle. L'espace intérieur est décoré dans le style baroque avec des moulures ornementales caractéristiques, des arcs et des voûtes, généralement inhérents à ce style.

Église Saint-Nicolas le Merveilleux à Vladychnaya Sloboda

Église de la Présentation

Le bâtiment a été érigé en 1735 et reconstruit en 1830. Il se distingue par un style architectural rare à Vologda - un mélange de baroque russe (le bâtiment principal) et de pseudo-gothique (clocher). De là viennent plusieurs icônes bien connues qui sont maintenant dans les grands musées : La Cène, La Décollation de Jean-Baptiste, Lamentation, La Descente aux enfers et d'autres œuvres d'art.

Église de la Présentation

Église de Demetrius de Prilutsky sur Navolok

Un monument architectural du milieu du XVIIe siècle, considéré comme l'un des plus précieux de Vologda. L'église a été nommée d'après D. Prilutsky, le fondateur du monastère Spaso-Prilutsky. La première mention du temple remonte à 1618. À l'intérieur du bâtiment, des fresques du XVIIIe siècle, créées sous l'influence de l'école de Yaroslavl, ont été conservées. Certaines images contiennent des scènes de la vie de Dmitry Prilutsky.

Église de Demetrius de Prilutsky sur Navolok

Monastère Spaso-Prilutsky

Monastère d'hommes orthodoxes, menant son histoire depuis le XIVe siècle. Il a été fondé par un disciple et associé de Sergius de Radonezh, St. Dmitry Prilutsky. Le monastère est l'un des plus anciens et des plus vénérés du nord de la Russie. Son complexe comprend des églises - des monuments architecturaux des XVIe-XVIIIe siècles. En 1926, le monastère a été fermé, dans les années 1930, il a été utilisé comme prison. Ce n'est qu'en 1992 qu'il a de nouveau été rendu aux croyants.

Monastère Spaso-Prilutsky

Monastère de Gorne-Assomption

Le couvent, qui a fonctionné de 1590 à 1924. Il a été fondé par Domnikia, une religieuse et une vieille femme. Au départ, tous les bâtiments étaient en bois, le premier bâtiment en pierre a été érigé dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Deux siècles plus tard, une école et un orphelinat sont ouverts au monastère. À l'heure actuelle, le complexe est en cours de restauration - certaines de ses parties ont été entièrement restaurées, tandis que d'autres ont été perdues à jamais.

Monastère de Gorne-Assomption

Musée de la Dentelle

La dentelle de Vologda est une marque touristique bien connue qui joue un rôle clé dans le thème de nombreuses excursions avec l'architecture en bois. Le musée dédié à cet artisanat est unique par la taille et la composition de l'exposition. Sa collection contient non seulement les œuvres d'artisanes locales, mais également des expositions qui racontent l'histoire mondiale de l'artisanat de la dentelle, de magnifiques costumes, des textiles de maison, des bijoux et des peintures.

Musée de la Dentelle

Musée "Le monde des choses oubliées"

L'exposition du musée est consacrée à Vologda pré-révolutionnaire, à la culture et à la vie de diverses couches de la population urbaine. Dans les salles, vous pourrez admirer les intérieurs du 19ème siècle et divers objets qui étaient utilisés il y a plus de 100 ans et donner une idée de la façon dont les gens vivaient à cette époque. Une vaste collection est située sur trois étages, elle se compose de photographies anciennes, d'objets de famille, de meubles, d'objets d'intérieur.

Musée Le monde des choses oubliées

Musée "Vologda exil"

Dans la Russie tsariste, Vologda était l'un des endroits où les prisonniers étaient exilés. En 2007, dans une maison en bois dans la rue. Maria Ulyanova a ouvert un musée dédié à ce phénomène. Le bâtiment est remarquable par le fait qu'en 1911-12, JV Staline, qui était en exil, a vécu ici pendant plusieurs mois. L'exposition raconte des prisonniers politiques célèbres et leurs activités.

Musée Vologda exil

Musée « Littérature. Art. Siècle XX»

L'exposition du musée est située sur le territoire de l'ancien manoir du marchand Sitnikov, un monument de l'architecture en bois de Vologda du XIXe siècle. La collection est entièrement consacrée à la vie et au parcours créatif de deux artistes : le compositeur V. A. Gavrilin et le poète N. M. Rubtsov, qui ont consacré nombre de leurs œuvres au nord de la Russie. La collection est une branche du musée-réserve de Vologda.

Musée « Littérature. Art. Siècle XX»

Théâtre dramatique de Vologda

Le théâtre a été fondé en 1849 (il est considéré comme le plus ancien de Vologda). Au fil du temps, il a réussi à changer plusieurs bâtiments. À l'heure actuelle, la scène est située dans un bâtiment construit en 1974, qui présente tous les signes de l'architecture monumentale soviétique. Le projet a été développé par une équipe moscovite de designers et d'ingénieurs spécialisés dans la construction de bâtiments pour les spectacles et les événements sportifs.

Théâtre dramatique de Vologda

Galerie "Pont Rouge"

Un musée d'art, ouvert en 2003, dans lequel les créateurs ont rassemblé des œuvres d'artistes de styles variés : représentants du réalisme, de l'underground, du symbolisme et d'autres tendances progressistes. En plus des peintures, des photographies et des objets d'art moderne y sont exposés. Au total, la collection contient environ 1000 pièces. Le musée accueille régulièrement des expositions temporaires d'auteurs locaux, russes et étrangers.

Galerie Pont Rouge

Monument à la lettre "O"

Un monument insolite est situé sur l'une des places de la ville. Il symbolise un dialecte particulier de Vologda, où l'accent est mis sur la lettre "o". Grâce à cette particularité, les habitants de Vologda sont reconnus dans toute la Russie. La sculpture a été installée à l'initiative des étudiants de l'Institute of Business en 2012 en l'honneur du 865e anniversaire de la fondation de la ville. Il est fait de dentelle de métal et atteint une hauteur de 2,5 mètres.

Monument à la lettre O

Monument à K.N. Batyushkov

Le poète K. N. Batyushkov est originaire de Vologda, professeur du génie de la littérature russe A. S. Pouchkine. Des descendants reconnaissants lui ont érigé un monument en 1987. La composition se compose de la figure de Batyushkov lui-même, habillé à la mode de l'ère Pouchkine, et d'un cheval (apparemment, le sculpteur a ainsi décidé de faire allusion à la participation de Konstantin Nikolaïevitch à la campagne de 1812). Les deux statues reposent sur un socle en granit.

Monument à K.N. Batyushkov

Monument à la lanterne électrique

Le monument a été érigé en 2004 en l'honneur du 100e anniversaire de l'électrification de la ville (en 1904, la première centrale électrique a été lancée ici). L'idée du créateur est très originale et controversée, car il s'agit d'un lampadaire et d'une figure de chien urinant dessus. Mais les résidents ont accepté cette composition sans poser de questions, apparemment en raison de la présence d'un sens de l'humour sain, car cette création ne peut être prise au sérieux.

Monument à la lanterne électrique

Maison de Pierre I

Un petit bâtiment du XVIIe siècle, où Pierre le Grand a séjourné plusieurs fois lors de ses visites à Vologda. La maison appartenait au marchand hollandais John Gutman. Des fours recouverts de tuiles vieilles de 300 ans ont été conservés à l'intérieur. En 1872, le tout premier musée de la ville a été fondé ici. Aujourd'hui, sa collection se compose d'effets personnels du souverain, ainsi que d'ustensiles et de meubles des XVIIe-XVIIIe siècles.

Maison de Pierre I

Maison Shalamovsky

Un bâtiment de deux étages en pierre, où V. T. Shalamov a vécu en 1907-24, un poète et écrivain devenu célèbre grâce à son œuvre «Kolyma Tales». Le musée a été fondé en 1991. La collection est consacrée à la vie et à l'œuvre de l'auteur. Ici sont rassemblés ses effets personnels, documents, archives, publications. Le bâtiment lui-même a été érigé au XVIIIe siècle et est considéré comme un monument architectural.

Maison Shalamovsky

Maison de Puzan-Puzyrevsky

La maison est un manoir en bois construit en 1823. Jusqu'en 1918, l'ambassade des États-Unis était située sur son territoire, après quoi le chef de la mission diplomatique lui-même et sa famille ont vécu ici pendant quelques années. Dans la période 1997-2012, un musée a travaillé dans le domaine. Le bâtiment est un monument précieux de l'architecture en bois. Pour le moment, il n'est pas dans les meilleures conditions.

Maison de Puzan-Puzyrevsky

Maison Zasetsky

Un monument d'architecture en bois construit à la fin du 18ème siècle et reconstruit au 19ème siècle. C'est le plus ancien bâtiment en bois conservé sur le territoire de Vologda. La maison Zasetsky est un manoir à un étage avec un portique classique et une mezzanine, un certain nombre de larges fenêtres encadrées par des architraves habilement sculptées. Autrefois, le bâtiment appartenait à une famille noble éminente.

Maison Zasetsky

Maison du marchand Samarin

Domaine citadin du début du XXe siècle, sur le territoire duquel se trouve le musée. La maison est un rare exemple survivant de ce type de construction. Il y a plus de 100 ans, il y avait des locaux d'habitation, un magasin de négoce et des chambres à louer. Aujourd'hui, l'exposition, composée de photographies, d'objets ménagers et de documents, racontera au visiteur la vie traditionnelle d'une famille de commerçants.

Maison du marchand Samarin

"Semenkovo"

Musée ethnographique, situé dans le village du même nom. Il s'agit d'un ensemble de monuments d'architecture en bois datant des XIXe et XXe siècles. Des maisons ont été amenées sur le territoire de l'exposition depuis des régions éloignées de l'oblast de Vologda. Le musée a ouvert ses portes en 1979. Son objectif principal était de préserver l'architecture unique et d'étudier le patrimoine ethnographique du nord de la Russie.

Semenkovo

La succession de Bryanchaninov

Manoir d'un noble dans le village de Pokrovsky, construit au début du 19ème siècle. Le style de construction peut être défini comme le classicisme précoce. Le domaine était le domaine familial de la famille Bryanchaninov jusqu'en 1918, date à laquelle les propriétaires ont quitté la Russie. Depuis 1924, il y avait un sanatorium sur son territoire, qui a fonctionné jusqu'aux années 1990. En 2009, une autre restauration du domaine a été achevée, après quoi un centre culturel et éducatif y a été ouvert.

La succession de Bryanchaninov