Top 30 des attractions de Jérusalem, Israël

799
46 016

Sans exagération, Jérusalem peut être qualifiée de l'une des villes les plus importantes de notre planète. Elle est située au carrefour des civilisations, des cultures et des religions. Jérusalem garde le souvenir des grands rois de l'ancien royaume d'Israël, des souverains des empires romain et byzantin et des califes des puissants États arabes. Les rues de la vieille ville étaient autrefois parcourues par Jésus-Christ et le prophète Mahomet, les fondateurs des futures religions mondiales.

Un grand nombre de pèlerins, ainsi que des touristes laïcs, visitent Jérusalem chaque année pour toucher le mur occidental, prier dans l'église du Saint-Sépulcre et parcourir le chemin du Christ jusqu'au Calvaire. Le cœur historique de Jérusalem - la vieille ville est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Ici, les traditions de l'architecture byzantine, arabe et juive s'entremêlent dans une étrange mosaïque. Non moins intéressants sont les nouveaux quartiers de la ville, qui ont commencé à se former beaucoup plus tard. Une place particulière parmi eux est occupée par Mea Shearim, où les juifs orthodoxes préfèrent encore s'installer.

* La liste n'inclut pas les zones de la ville qui peuvent être considérées comme des attractions distinctes dans différentes sources : la vieille ville de Jérusalem, le mont du Temple, le mont des Oliviers, le quartier juif et autres.

Que voir et où aller à Jérusalem ?

Les endroits les plus intéressants et les plus beaux pour se promener. Photos et une courte description.

Église du Saint-Sépulcre

Selon les textes des Saintes Écritures, le complexe du temple se dresse à l'endroit même où Jésus a été martyrisé, enterré et ressuscité. La première basilique est apparue ici aux III-IV siècles. Le magnifique édifice roman a été érigé par les Européens au milieu du XIIe siècle. après le succès des premières croisades. Aujourd'hui, l'église du Saint-Sépulcre est un complexe architectural qui comprend le Golgotha, plusieurs cathédrales, églises, monastères, une cathédrale souterraine et des bas-côtés appartenant à diverses branches de l'église chrétienne.

Église du Saint-Sépulcre

Mur de larmes

Partie d'un ancien mur du 6ème siècle avant JC. e. 485 mètres de long (seulement 60 mètres sont en surface), qui a survécu à la destruction du Second Temple de Jérusalem au 1er siècle. Cet endroit est l'un des principaux sanctuaires juifs. Les Juifs du monde entier considèrent qu'il est de leur devoir de faire un pèlerinage au Mur des Lamentations, de le toucher avec leur main, d'écrire un souhait sur un morceau de papier et de le laisser dans l'une des fentes. Il n'y a pas que les Juifs qui sont autorisés à visiter le Mur - n'importe quel touriste peut faire de même.

Mur de larmes

Tunnel du mur occidental

Un passage souterrain à travers lequel vous pouvez marcher le long de toute la partie survivante du Mur des Lamentations. Les tunnels ont été découverts lors de fouilles au 19ème siècle. Aujourd'hui, cette attraction est située sur le territoire du quartier musulman. À la suite de recherches archéologiques, les experts ont découvert de nombreux artefacts anciens appartenant à différentes périodes historiques dans les donjons. Le passage a été ouvert au public dans les années 1990.

Tunnel du mur occidental

Yad Vashem

Le complexe commémoratif de 1953, dédié aux événements de l'Holocauste. Il perpétue le souvenir des nombreuses victimes tombées à la suite de la persécution du peuple juif pendant la Seconde Guerre mondiale. Le complexe comprend plusieurs objets - la salle de la mémoire, le musée de l'histoire de l'Holocauste, le panorama partisan, la colonne de l'héroïsme, le mémorial des enfants, des monuments individuels et des places. L'Institut international d'études sur l'Holocauste opère sur le territoire de Yad Vashem.

Yad Vashem

Rue Via Dolorosa

On pense que le long de la "Via Dolorosa" se trouve le chemin de Jésus vers le lieu de la crucifixion. Dans la rue, 9 des 14 arrêts présumés du Christ lors de sa procession mortuaire au Calvaire sont marqués. Il y a aussi plusieurs temples et un monastère ici. Le nom de la rue est traduit par "chemin lugubre". La longueur totale du parcours est de 500 mètres. Le passage par celui-ci prendra environ une heure, sous réserve d'un retard à chaque arrêt.

Rue Via Dolorosa

Cimetière juif du Mont des Oliviers

La plus ancienne nécropole juive du monde, où se trouvent des tombes et des niches funéraires avec les restes des prophètes de l'Ancien Testament Malachie, Zacharie et Aggée. Les premières sépultures remontent au Xe siècle av. e. Le cimetière est considéré comme sacré. Pendant de nombreux siècles, il a été considéré comme un grand honneur d'être enterré dans ses limites. Selon la croyance juive, à la fin des temps, le Messie montera sur le mont des Oliviers et commencera à ressusciter les morts.

Cimetière juif du Mont des Oliviers

tombe de jardin

Sépulture juive dans une grotte, qui est vénérée par certains adeptes de l'église protestante comme la véritable tombe et le lieu de la résurrection du Christ (le soi-disant Golgotha ​​protestant). Cependant, des études et un certain nombre de faits montrent que la nécropole antique remonte aux IXe-VIIe siècles. BC e. La sépulture est située dans le quartier Sheikh Jarah, non loin du monastère dominicain de Saint-Etienne.

Tombe de jardin

Tombeau de la Vierge

L'un des sanctuaires chrétiens de Jérusalem. Selon l'Écriture, la mère de Jésus, Marie, est enterrée dans le tombeau. La tombe est située sur le versant ouest du mont des Oliviers sur le territoire de la vallée du Cédron, qui est mentionnée à plusieurs reprises dans la Bible. Toutes les églises chrétiennes ont accès au sanctuaire, mais celui-ci appartient lui-même à l'Église orthodoxe de Jérusalem. Au 4ème siècle, avec l'aide d'Elena Equal-to-the-Apostles, le premier temple fut érigé sur la tombe.

Tombeau de la Vierge

Mosquée Dôme du Rocher

Le temple a été érigé en 687-691. décennies après la mort du prophète Mahomet. Il est considéré comme l'un des premiers monuments de l'architecture islamique. A cette époque, le concept de "mosquée" n'existait pas encore, le bâtiment était construit comme une maison pour les pèlerins. Pendant le règne des croisés sur Jérusalem, le Masjid Kubbat as-Sahra (le nom arabe du temple) a été transformé en église, mais en 1187, il était de nouveau aux mains des musulmans.

Mosquée Dôme du Rocher

Mosquée Al-Aqsa

Le temple du début du VIIIe siècle, qui est considéré comme le troisième sanctuaire de l'Islam après deux mosquées à La Mecque et à Médine. Après la destruction du bâtiment à la suite d'un tremblement de terre en 1033, le calife Ali az-Zihir a construit un autre temple, qui existe toujours aujourd'hui. La façade, les murs et les minarets de la mosquée sont en calcaire, l'intérieur est décoré de mosaïques de marbre. Le bâtiment peut accueillir simultanément jusqu'à 5 000 personnes.

Mosquée Al-Aqsa

Basilique Sainte-Anne

La basilique a été érigée sur le site de la demeure où est née la mère de Jésus, Marie. Le temple est situé sur le territoire des vieux quartiers, qui sont maintenant occupés par le quartier musulman. L'église Sainte-Anne a été construite sous le règne des croisés au milieu du XIIe siècle. En 1192, après leur départ de Jérusalem, le bâtiment fut transformé en médersa. A ce titre, la basilique a existé jusqu'au milieu du XIXe siècle. En 1856, il fut donné à la communauté chrétienne.

Basilique Sainte-Anne

Église de toutes les nations

Le temple franciscain dans le jardin de Gethsémané, où Jésus a prié la nuit avant son arrestation. L'église a été construite en 1924 par l'architecte A. Barluzzi. L'argent pour la construction a été alloué par des représentants de l'Église catholique de 12 pays, grâce auxquels le temple a reçu le nom "Église de toutes les nations". Le bâtiment moderne a été érigé sur les fondations du XIIe siècle, vestiges de l'ère des chevaliers croisés.

Église de toutes les nations

Monastère de l'Assomption de Notre-Dame

Le monastère bénédictin du mont Sion, créé au début du XXe siècle à l'emplacement où se trouvait supposément la maison de Jean l'Évangéliste. Le monastère a été construit pour remplacer le temple du XIIe siècle, qui a été détruit par les musulmans après la victoire sur les croisés. Même plus tôt, dans la période des siècles V-IX. ici se trouvait la basilique paléochrétienne de Saint-Sion. L'architecture de l'église principale du monastère combine des éléments de styles arabe et byzantin.

Monastère de l

Salle de la Dernière Cène

La salle au dernier étage d'une des maisons de la ville sur le mont Sion, où le repas du Christ et de ses disciples, connu sous le nom de Dernière Cène, a eu lieu. Cette salle est considérée comme le premier temple chrétien. À l'époque des chevaliers croisés, l'ensemble du bâtiment a été transformé en église, décorée de colonnes et de dômes en marbre. Certains éléments décoratifs appartiennent à une époque encore plus tardive. Au rez-de-chaussée du bâtiment du Cénacle se trouve le tombeau du roi David.

Salle de la Dernière Cène

Église Saint-Pierre de Gallicante

Église catholique de la première moitié du XXe siècle, érigée sur le lieu supposé de l'abdication de l'apôtre Pierre. Selon les croyances apparues au Moyen Âge, Pierre pleurait ici son acte indigne. L'église a été construite dans le style néo-byzantin selon les plans de l'architecte E. Bube. Elle était précédée de trois temples dont le dernier tomba en ruine et fut détruit à la fin du XIIIe siècle.

Église Saint-Pierre de Gallicante

Notre Père Église

Le temple est situé sur le versant du mont des Oliviers à l'endroit où le Christ a récité la prière "Notre Père" devant les apôtres. En fait, il s'agit d'une hypothèse non fondée. On ne sait pas si Jésus a lu cette prière particulière à ses disciples, car différentes sources contiennent des informations contradictoires. Le complexe architectural, qui comprend le monastère des Carmélites, a été érigé aux XIXe et XXe siècles. sur le site d'une basilique du Ve siècle et d'une église postérieure du XIIe siècle.

Notre Père Église

Église Sainte-Marie-Madeleine

Église orthodoxe russe dans la vallée de Gethsémané. Il a été construit au XIXe siècle grâce aux dons de la famille impériale russe en l'honneur de l'épouse d'Alexandre II, Maria Alexandrovna. L'église est un temple au monastère des femmes. Les reliques de Sainte Barbara et Elizabeth et l'icône miraculeuse Hodiguitria sont conservées ici. Le bâtiment a été construit en pierre de Jérusalem dans le style architectural typique de l'école de Moscou.

Église Sainte-Marie-Madeleine

tour de david

Une ancienne forteresse située à l'entrée de la vieille ville. La construction de la fortification remonte au IIe siècle av. e. Il a été construit à des fins de défense. Au fil des siècles, l'édifice a été reconstruit alternativement par les musulmans et les chrétiens. On pense qu'au cours des siècles précédents, sur le site de la citadelle se trouvait le palais du roi David. Aujourd'hui, la tour abrite un musée consacré à l'histoire de Jérusalem.

Tour de david

Porte de Damas

Une ancienne porte dans la partie nord-ouest de la ville, derrière laquelle se trouve le quartier arabe de Sheikh Jarah. Dans les époques passées, le chemin vers la ville de Damas commençait à partir d'ici. La première fois que les portes ont été érigées au VIe siècle av. e. Après la destruction de Jérusalem par les Romains au IIe siècle, elles ont été reconstruites. En X, le troisième bâtiment est apparu, qui a été agrandi et reconstruit aux XIIe-XIIIe siècles.

Porte de Damas

Knesset

La Knesset est le Parlement israélien. Le bâtiment pour les réunions de ce corps législatif a été érigé dans les années 1960. À cette époque, l'État n'avait pas d'argent pour mettre en œuvre un projet aussi grandiose. Cependant, les Israéliens ont été secourus par le politicien et philanthrope britannique E. Rothschild, qui a fait don d'une grosse somme pour la construction. En conséquence, un bâtiment grandiose conçu par l'architecte I. Klarvein a été créé dans la région de Givat Ram.

Knesset

Rue Ben Yehuda

L'une des ruelles piétonnes de Jérusalem, nommée d'après E. Ben Yehud, le créateur de l'hébreu moderne. Il est situé dans la partie moderne de la ville. La rue est bordée de restaurants, de cafés, de boutiques de souvenirs et de boutiques de cosmétiques vendant des produits à base de minéraux de la mer Noire. Les touristes qui se promènent lentement sont souvent divertis par des musiciens de rue.

Rue Ben Yehuda

Marché Mahane Yehuda

Bazar sur le territoire du quartier Mahane Yehuda, souvent appelé le simple mot "Shuk" (traduit de l'hébreu - "marché"). Cet endroit est populaire auprès des touristes et des habitants de la ville. Auparavant, les marchandises étaient vendues ici à des prix assez bas, mais en raison de l'afflux important d'étrangers, les commerçants se sont tournés vers des produits plus chers et exclusifs. La vie bat son plein sur le marché même la nuit, lorsque les bars avec musique live ouvrent.

Marché Mahane Yehuda

Musée d'Israël

Le principal musée du pays, créé grâce à de nombreux dons privés, ainsi que des fonds reçus du gouvernement américain dans les années 1950. Le complexe du musée a été construit par les architectes A. Mansfeld et D. Gad sur la colline de Givat Ram. La collection du musée comprend près de 500 000 objets liés au patrimoine historique et culturel du peuple juif. Les premières expositions datent de plus de 9 000 ans.

Musée d

Musée des terres bibliques

La collection du musée est consacrée à l'histoire des pays et des peuples mentionnés dans les textes sacrés juifs, réunis dans le Tanakh en plusieurs volumes (analogue à la Bible chrétienne). L'exposition se compose d'artefacts de l'Égypte ancienne, de Sumer, d'Assyrie, de Rome, de Perse, de Mésopotamie et d'autres États du Moyen-Orient. Le musée a été créé en 1992. basé sur la collection privée d'E. Borovsky avec le soutien de la mairie de Jérusalem.

Musée des terres bibliques

Musée des sciences de Bloomfield

Un centre de vulgarisation scientifique créé en 1992. à l'initiative du professeur P. Hillman. La collection se compose d'expositions interactives et de prototypes que les visiteurs peuvent expérimenter. Chaque section du musée est dédiée à une branche scientifique. Des films sont projetés dans la salle de conférence locale, à partir de laquelle vous pouvez apprendre beaucoup d'informations utiles pour élargir vos horizons.

Musée des sciences de Bloomfield

Musée Mayer d'art islamique

Répartie dans neuf salles, l'exposition du musée raconte l'histoire de la civilisation islamique, depuis sa création jusqu'à la fin du XIXe siècle. Des sections distinctes sont consacrées à l'art, à l'architecture, à la religion, à la vision du monde, à l'écriture et à divers métiers. Il abrite également une collection unique de chronomètres anciens collectés dans toute l'Europe. L'exposition a été inaugurée en 1974.

Musée Mayer d

Musée archéologique Rockefeller

La collection était autrefois connue sous le nom de Musée archéologique de Palestine, mais a été renommée en l'honneur de D. D. Rockefeller, Jr., qui a fait don d'une somme d'argent impressionnante à la création du musée. Sa collection couvre une période historique de plus de 2 millions d'années. Le bâtiment du musée a été conçu par O. Harrison à partir de calcaire blanc dans un style mixte d'architecture occidentale et orientale.

Musée archéologique Rockefeller

Grotte de Sédécias

Au Xe siècle av. e. dans la grotte de Sédécias, la pierre a été extraite pour la construction du Premier Temple, par conséquent, depuis l'Antiquité, l'endroit est connu comme les carrières du roi Salomon. La grotte a un grand nombre de passages, de salles et de couloirs. Sa profondeur n'est que de 100 mètres avec une superficie assez impressionnante de 9 000 m². La grotte a été découverte au milieu du XIXe siècle et a rapidement acquis de mystérieuses légendes. Depuis, elle est occupée soit par des francs-maçons, soit par des sectaires.

Grotte de Sédécias

Zoo biblique de Jérusalem

Zoo thématique au sud-ouest de Jérusalem, où sont gardés les animaux mentionnés dans la Bible. Il s'étend sur une superficie de 25 hectares et se situe sur deux niveaux. Le bâtiment du centre d'information du zoo a été construit sous la forme de l'arche de Noé. Des conférences thématiques y sont constamment organisées et des expositions temporaires sont organisées. En plus d'un grand nombre de représentants de la faune, le zoo possède une diversité végétale considérable.

Zoo biblique de Jérusalem

Jardin de Gethsémané

Le jardin est situé au pied du Mont des Oliviers sur une superficie de 1200 m². Selon les Écritures, c'est là que Jésus a passé sa dernière nuit avant son exécution. Des oliviers anciens poussent dans le jardin, qui rappellent très probablement le Christ lui-même, car leur âge dépasse 2 000 ans. Aujourd'hui, le jardin de Gethsémané est une place paysagère bien entretenue et pittoresque avec des pelouses et des sentiers pédestres.

Jardin de Gethsémané