Les 20 meilleures attractions à Varsovie, Pologne

1 088
52 208

Au cours de ses sept siècles d'existence, Varsovie a connu plusieurs conquêtes et destructions. Tout le centre-ville historique a été rasé pendant la Seconde Guerre mondiale. Pendant des décennies, les restaurateurs ont minutieusement étudié des documents, des gravures anciennes et des photographies et ont littéralement restauré brique par brique la capitale de la Pologne à partir de ruines.

Brillant exemple de restauration, le centre historique avec ses places, ses châteaux et ses églises a été inscrit sur la liste du patrimoine de l'UNESCO. De nos jours, un touriste, marchant le long de la place du marché et contemplant le puissant château royal, devinera à peine que ces sites n'ont que quelques décennies.

Que voir et où aller à Varsovie ?

Les endroits les plus intéressants et les plus beaux pour se promener. Photos et une courte description.

Vieille ville

Centre-ville historique. Au XIIIe siècle, la première pierre de la future capitale polonaise y fut posée. Pendant des siècles, la vie battait son plein autour de la vieille ville - les marchands se rassemblaient pour les foires, les artistes itinérants organisaient des spectacles de rue, des foules de badauds se rassemblaient pour regarder les feux de joie où les sorcières et les sorciers étaient brûlés. Des bâtiments historiques, presque rien n'a survécu, seulement les sous-sols et les caves, mais la vieille ville n'en perd pas son charme.

Vieille ville

Palais de Wilanow

Le palais est à 10 km. de la capitale polonaise. Il a été érigé au XVIIe siècle pour le roi Jan Sobieski et son épouse Maria Casimira Louise. A la demande de la reine, lors de la construction, les créateurs ont été guidés par l'école d'architecture française (le style baroque prévaut). Au début du XIXe siècle, l'un des premiers musées d'art de Pologne a été ouvert sur le territoire. Pendant l'occupation nazie, les collections du musée ont été pillées, mais elles ont ensuite été renvoyées en Pologne.

Palais de Wilanow

le château royal

Un monument architectural et culturel au centre de Varsovie, érigé aux XVIe-XVIIe siècles par le prince lituanien Sigismond. Pendant la guerre du Nord, le château fut pillé par les Suédois et tomba peu à peu en ruine. Il est à noter qu'en 1829, l'empereur russe Nicolas Ier s'est marié ici avec le royaume de Pologne (à cette époque, le Commonwealth faisait partie de l'Empire russe). Le château royal moderne est une copie de la structure détruite par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le château royal

Place du Château

La place centrale de Varsovie, entourée des principales attractions. Situé dans la vieille ville. Au centre de la place se trouve une colonne commémorative en l'honneur du roi Sigismond III Vasa. De la Place du Château commence la Route Royale, qui mène à la résidence de campagne de Jan III. Au Moyen Âge, ce lieu était le concentré de la vie citadine, tous les grands événements s'y déroulaient.

Place du Château

Place du marché

Une autre place centrale, entourée de maisons aux enduits multicolores. Chaque bâtiment est unique, chaque façade a un motif et une couleur différents. La place du marché était le pouls commercial de Varsovie au cours des siècles précédents. C'était toujours bondé, animé et amusant. En vous promenant tranquillement dans cet endroit, vous pourrez ressentir la véritable atmosphère du Moyen Âge.

Place du marché

Barbacane de Varsovie

Une puissante fortification du XVIe siècle dans le système de fortifications de la Vieille Ville, construite selon le projet du maître italien D. Batista. Le bâtiment n'assumait pas de fonctions défensives. Au pied de la tour barbacane se dresse un monument à la Sirène. Selon la légende, dans les temps anciens, la sirène a émergé de la rivière et a dit aux gens que bientôt une grande ville apparaîtrait sur les rives. Aujourd'hui, une galerie d'exposition est implantée sur le territoire du fort.

Barbacane de Varsovie

Citadelle de Varsovie

Forteresse russe du XIXe siècle, construite sur ordre des autorités impériales après l'Insurrection de novembre. Il abritait une prison pour prisonniers politiques et rebelles. Des jalons historiques importants du mouvement de libération nationale polonais sont liés à la forteresse. Après l'occupation de la Pologne en 1915, la citadelle passe aux mains des Allemands. Mais ils ont été expulsés en 1918. La forteresse est allée au nouvel État indépendant polonais.

Citadelle de Varsovie

Monument à l'Insurrection de Varsovie

Un monument commémorant les patriotes polonais tombés lors du soulèvement de Varsovie de 1944. Il a été officiellement inauguré en 1989 à l'endroit même où les combattants de la liberté se cachaient des occupants allemands. La composition représente deux groupes de rebelles qui semblent sortir des ruines et se précipiter courageusement dans la bataille. Le monument est l'un des monuments les plus intéressants et les plus visités de Varsovie.

Monument à l

Église Saint-Jean-Baptiste

Le nom polonais du temple est l'église Saint-Jean. C'est la plus ancienne église catholique de la capitale, qui a été construite aux XIIe-XIVe siècles. Des événements importants s'y déroulent depuis des siècles : couronnements, conclusion de traités de paix, magnifiques funérailles de monarques. L'église a joué le rôle de centre spirituel de l'État polonais. Le bâtiment moderne du temple est un remake, car le bâtiment historique a été démoli pendant l'occupation allemande.

Église Saint-Jean-Baptiste

Église de la Sainte Croix

Église du XVIe siècle, qui n'a pas non plus pu échapper au sort d'être détruite pendant la Seconde Guerre mondiale. Au milieu du XIXe siècle, une statue de Jésus portant la croix se dressait devant le temple. L'église est remarquable par le fait que dans l'un de ses murs se trouve une urne avec les cendres de Frédéric Chopin. Au XXe siècle, le temple a été entièrement reconstruit, mais les travaux de décoration extérieure et intérieure se sont poursuivis au XXIe siècle.

Église de la Sainte Croix

Église Saint-Casimir

Le temple a été fondé par le souverain Jan III et sa femme au 17ème siècle à leurs propres frais. A l'intérieur se trouve la tombe de la princesse polonaise - la fille de Jan III. L'église a été construite dans le style du classicisme et du baroque dans le strict respect des proportions géométriques selon le projet de l'architecte T. Gamerski. Après le bombardement, seul le jardin du 17e siècle a été conservé. Le temple a été reconstruit au milieu du XXe siècle.

Église Saint-Casimir

Église Sainte-Anne

La cathédrale actuelle, qui a vu le jour grâce au généreux financement de la princesse Anna Radziwill. Ses cendres sont enterrées à l'intérieur de l'église. En raison de nombreuses reconstructions, un style unique n'est pas tracé dans la composition architecturale, un mélange d'éléments de différentes époques prévaut. Le clocher de l'église sert de plate-forme d'observation. Selon la légende, si un jeune couple se marie à l'église Sainte-Anne, le mariage sera long et prospère.

Église Sainte-Anne

Musée Frédéric Chopin

Frédéric Chopin est un célèbre compositeur polonais dont le parcours créatif était lié à Varsovie. L'exposition du musée se compose d'objets appartenant au musicien. En plus des lettres, des partitions musicales et des objets personnels, vous pouvez voir le piano sur lequel travaillait le maître. En plus de l'exposition traditionnelle, il y a une exposition multimédia où vous pourrez découvrir les détails de la biographie de Chopin.

Musée Frédéric Chopin

Musée de Marie Skłodowska-Curie

Musée consacré aux recherches et à la vie de la célèbre physicienne Marie Skłodowska-Curie. Grâce à ses recherches, le tableau des éléments chimiques a été reconstitué avec deux nouveaux éléments - le polonium et le radium. Le nom "polonium" a été donné à la substance en l'honneur de la patrie du scientifique - la Pologne. Maria a reçu deux fois le prix Nobel. Le musée a été organisé en 1967 grâce aux efforts de sa fille Eva Curie.

Musée de Marie Skłodowska-Curie

Musée de l'armée polonaise

Musée dédié aux forces armées polonaises. L'exposition couvre la période allant de l'émergence de l'État polonais à nos jours. L'exposition en plein air présente des échantillons d'armes d'autres pays : pièces d'artillerie, chars, chasseurs, véhicules blindés. A l'intérieur se trouvent des collections d'armes médiévales, d'armures, de bannières. Le musée abrite le bicorne et la selle de Napoléon Bonaparte.

Musée de l

Centre des sciences Copernic

Un musée scientifique interactif où les visiteurs sont invités à expérimenter par eux-mêmes. C'est l'un des musées les plus avancés de son genre en Europe. L'espace intérieur est divisé en plusieurs zones thématiques, racontant toutes les couches de la connaissance humaine. La première exposition permanente a ouvert ses portes en 2010 et après 1,5 ans, le musée a été visité par environ 2 millions de personnes.

Centre des sciences Copernic

Palais de la culture et des sciences

Un immeuble de grande hauteur, presque une copie exacte des gratte-ciel staliniens de Moscou. Il a été érigé par l'architecte russe L. Rudnev sur ordre de I.V. Staline, qui voulait ainsi faire un cadeau au peuple polonais. Des bureaux, des cinémas, une grande salle de conférence, des musées et des galeries d'exposition s'y trouvent. La flèche du bâtiment domine tous les bâtiments de Varsovie et sert de point de repère aux touristes qui ne connaissent pas la ville.

Palais de la culture et des sciences

Château d'Ujazdowski

L'ancienne résidence de l'électeur de Saxe et du roi Auguste II, copie exacte de l'édifice du XVIIe siècle, détruit pendant la Seconde Guerre mondiale. Depuis 1975, le château a commencé à être restauré dès la fondation, en 1981, le Centre d'art contemporain a été ouvert sur son territoire. Aujourd'hui, le château d'Ujazdowski est devenu le lieu de nombreux festivals créatifs, projections de films d'auteur, salons d'art et expositions de photos.

Château Ujazdowski

Palais Lazenkov

Une autre ancienne résidence de l'électeur Auguste II le Fort. Cet édifice majestueux et pittoresque s'appelait le "palais au bord de l'eau", car sa fondation était posée à même la surface du fleuve. Le complexe du palais se compose du bâtiment principal, des thermes, de la Maison Blanche avec des galeries et des pavillons. À l'intérieur du bâtiment principal, il y a une galerie d'art, où plus de 2 000 peintures sont exposées.

Palais Lazenkov

Lazienki

Un parc paisible et pittoresque entourant le palais Lazenkovsky. Il a été créé en tant que réserve naturelle, mais est finalement devenu une place publique. Depuis le début du 19e siècle, l'entrée sur le territoire était autorisée pour tous. Le parc a un monument à F. Chopin - une copie du monument de 1926, qui a été détruit par les nazis. Il est agréable de se promener le long des allées et des sentiers bien entretenus du parc par une belle journée d'été.

Lazienki