Top 35 des attractions à Rome, Italie

351
68 260

Rome occupe une place particulière parmi les capitales européennes. C'est une ville-symbole, une ville-source primaire, où la civilisation occidentale est née. Le puissant Empire romain, qui a subjugué toute la Méditerranée, a commencé ici - sur les rives du Tibre. Le patrimoine historique et culturel de Rome est inestimable

Rome, c'est le légendaire Colisée et les trésors des Musées du Vatican, les ruines historiques du Capitole et les magnifiques façades des villas baroques. Toute la ville peut être considérée comme un musée à ciel ouvert, ses rues et ses places abritent l'histoire de trois mille ans de civilisation, de pensée, d'art et de culture.

Que voir et où aller à Rome ?

Les endroits les plus intéressants et les plus beaux pour se promener. Photos et une courte description.

Colisée

L'arène principale de la Rome antique, théâtre de combats de gladiateurs, de persécution de captifs par des animaux sauvages et d'autres représentations non moins sanglantes des Jeux annuels de la capitale de l'Empire. En l'honneur de l'ouverture du Colisée en 80 après JC. les Grands Jeux ont été organisés, qui ont duré plus de 3 mois. Les anciennes pierres de l'Arène rappellent encore les gladiateurs tués pour l'amusement du public et les esclaves des provinces occupées mis en pièces pour le plaisir.

Colisée

Panthéon

Construction du IIème siècle avant JC, "temple de tous les dieux" en grec. Le Panthéon a été créé pendant la période de la plus haute floraison de l'architecture romaine antique. Pendant de nombreux siècles, les dieux païens ont été vénérés sous le dôme de l'édifice, jusqu'au début du VIIe siècle, le Panthéon a été transformé en temple chrétien. L'édifice a survécu jusqu'à nos jours en bon état grâce à de nombreuses restaurations qui ont débuté avant l'avènement de notre ère.

Panthéon

Vatican

Cité-État, fief et principal bastion de l'Église catholique, résidence du Pape. Au total, environ 800 personnes sont des citoyens du Vatican, principalement des prêtres et des employés d'église. Le Vatican est célèbre pour ses musées, qui contiennent des collections exceptionnelles de peintures, de sculptures et d'arts appliqués. C'est un véritable trésor de l'humanité. En outre, les touristes sont attirés par la principale église catholique - la cathédrale Saint-Pierre.

Vatican

Cathédrale et place Saint-Pierre

La cathédrale Saint-Pierre est le centre spirituel de la branche catholique du christianisme. Ici, le pape lui-même dirige des messes festives. Le temple est né sur le site de l'ancien cirque de Néron au 4ème siècle. Au début, c'était une petite basilique où étaient conservées les reliques de l'apôtre Pierre. Au 15ème siècle, il a été reconstruit en un bâtiment grandiose. Raphaël, Michel-Ange, Peruzzi, Maderno et d'autres ont travaillé sur la cathédrale Saint-Pierre. Devant le temple se trouve une large place avec une colonnade de 284 colonnes doriques.

Cathédrale et place Saint-Pierre

Musées du Vatican

Les collections des musées ont été rassemblées à différentes époques par les papes. Ils ont été fondés au XVIe siècle par le pape Jules II. Une vaste exposition de peintures des XIe-XIXe siècles est rassemblée à la Pinacothèque du Vatican. Vous pourrez vous familiariser avec les tapisseries et les fresques des grands maîtres en visitant la Chapelle Sixtine et les Stances de Raphaël. Des statues antiques, des sarcophages de la Rome antique sont présentés dans les musées de Chiaramonti et Pio Cristiano. L'histoire des religions dans le monde est décrite par les expositions du Musée Missionnaire Ethnologique. L'histoire du Vatican est présentée dans le Musée historique. La Bibliothèque du Vatican compte plus d'un million et demi de livres. La visite est ouverte tous les jours, sauf les dimanches et jours fériés catholiques.

Musées du Vatican

Vittoriano

Complexe architectural commémoratif des XVIII-XIX siècles. en l'honneur du roi Victor Emmanuel, le premier dirigeant d'une Italie unie. Sur le site devant le palais monumental, la Flamme éternelle brûle et une haie d'honneur est de service. Les habitants de Rome n'aiment pas trop cette masse de marbre blanc, car ils estiment qu'elle ne rentre pas dans l'architecture de la ville. Certains Romains appellent Vittoriano le "gâteau de mariage" ridicule.

Vittoriano

Trastevere

Quartier romain lumineux et coloré de l'autre côté du Tibre. Ici au XVIIIe siècle av. la tribu étrusque s'est installée, à partir de laquelle l'histoire de la ville éternelle a commencé. A l'époque de l'Empire, de luxueuses villas patriciennes s'y dressaient. Dans la région, de nombreux bâtiments et bâtiments résidentiels ont plusieurs centaines d'années, ils ont donc l'air très authentiques et attrayants pour les touristes. Les gens continuent de vivre dans des maisons délabrées.

Trastevere

Place Navone

Place ovale dans la partie centrale de Rome, située sur le site de l'ancien cirque de Domitien. Depuis le XVIe siècle, des ambassadeurs, des cardinaux, des banquiers et d'autres riches représentants de la société ont commencé à s'installer dans cette région. Du 15ème siècle jusqu'au milieu du 19ème siècle, il y avait un marché ici. Au milieu de la place se trouve la Fontaine des Quatre Fleuves - un groupe sculptural avec une signification symbolique profonde. Au milieu de la composition s'élève un obélisque, symbolisant le pouvoir du pape. Autour de l'obélisque se trouvent des sculptures représentant les fleuves de quatre continents.

Place Navone

Place du Peuple

Dans une traduction libre en italien, le nom de cet endroit sonne comme "Place du Peuple". La Piazza del Popolo a joué un rôle important dans la vie de Rome, car la route vers les provinces du nord commençait à partir d'ici. La place est ornée de l'église de Santa Maria del Popolo et de l'obélisque égyptien de Ramsès II. La place a reçu son aspect moderne au début du 19ème siècle, l'architecte D. Valadier y a travaillé.

Place du Peuple

Château Saint-Ange

La construction a commencé à être construite à l'époque de l'Empire romain au IIe siècle après JC. Au cours de son existence, il a servi de demeure papale, de prison, d'entrepôt et même de tombeau. Aujourd'hui, la forteresse abrite le musée d'histoire militaire. Le château a obtenu son nom au 6ème siècle après JC. après l'apparition de l'image de l'archange Michel au pape Grégoire. Directement du château, un pont pittoresque est jeté sur le Tibre, qui a été construit sous l'empereur Hadrien. Sur le pont, il était possible de se rendre au Champ de Mars par le chemin le plus court.

Château Saint-Ange

Forum romain

Le cœur même de la Rome antique, où se sont déroulés d'importants événements étatiques et sociaux - le sort des lois a été décidé, les consuls ont été élus, les triomphes des empereurs ont eu lieu après des guerres victorieuses. Après la chute de l'Empire, le forum a été détruit et dévasté, et le temps a fait son œuvre, de sorte que seuls des fragments ont survécu à ce jour. Les vestiges du forum font partie d'une zone archéologique protégée, où fonctionne un musée en plein air.

Forum romain

Forum de Trajan

Le forum est apparu au tournant des II-I siècles. AVANT JC. A l'époque, c'était une grande place entourée d'un marché, du temple de l'empereur Trajan, des bibliothèques grecques et latines. La colonne Trajane de 38 mètres en marbre de Carrare a survécu jusqu'à nos jours. À l'intérieur de la colonne se trouve le tombeau de l'empereur lui-même et de sa femme. Le Forum de Trajan est le dernier bâtiment de ce type construit à Rome.

Forum de Trajan

Thermes de Caracalla

Vestiges d'anciens thermes romains le long de la voie Appienne. La culture de la visite du terme était bien développée dans l'Empire romain. Les gens venaient ici pour parler, apprendre les dernières nouvelles ou mener des négociations commerciales. Les thermes de Caracalla ont été construits au 3ème siècle après JC. sous l'empereur Septime Bassian Caracalla. Déjà au 5ème siècle après JC. ce complexe architectural a commencé à être considéré comme une véritable merveille du monde. En plus des bains et des piscines, il y avait une bibliothèque ici.

Thermes de Caracalla

Arc de Constantin

L'arc de triomphe érigé par l'empereur Constantin en l'honneur de la victoire dans la guerre civile sur les troupes de son rival Marcus Aurelius Valerius Maxentius. C'est sous Constantin que le christianisme est devenu la religion officielle (le souverain croyait que Dieu lui-même l'avait aidé à prendre le pouvoir), la capitale de l'Empire a été transférée à Constantinople et Rome a progressivement commencé à perdre son ancien pouvoir et à décliner.

Arc de Constantin

Basilique de San Giovanni in Laterano

L'une des plus anciennes églises chrétiennes, le premier temple de Rome. Dans la hiérarchie ecclésiastique, elle est au-dessus de toutes les autres, même au-dessus de Saint-Pierre. Les hiérarques catholiques lui ont décerné le titre de "basilique majeure", c'est-à-dire "senior". Elle est reconnue comme "la tête et la mère de toutes les églises". Le temple est apparu sous le règne de Constantin sous le pape Sylvestre Ier au 4ème siècle après JC. Six papes sont enterrés dans la basilique et les reliques des apôtres saint Paul et saint Pierre sont conservées.

Basilique de San Giovanni in Laterano

San Paolo Fuori le Mura

Temple du 4ème siècle après JC, érigé sur le lieu de sépulture de l'apôtre Saint-Pierre, qui a été exécuté à la demande de l'empereur Néron au 1er siècle après JC. Le bâtiment a été reconstruit plusieurs fois sous les empereurs Théodose Ier et Valentinien II. Presque tous les papes catholiques ont essayé d'apporter quelque chose qui leur était propre dans le complexe du temple, donc au fil du temps, San Paolo Fuori le Mura s'est agrandi et a grandi avec de nouveaux ajouts.

San Paolo Fuori le Mura

Santa Maria Maggiore

L'une des quatre principales églises catholiques de Rome. Elle a un statut très élevé dans le rang ecclésiastique des cathédrales (le statut le plus élevé est attribué à la Basilique de San Giovanni in Laterano). La première pierre de Santa Maria Maggiore a été posée au milieu du IVe siècle. Au XIVe siècle, un clocher de 75 mètres apparaît près de l'église. La façade, qui a survécu à ce jour, est un mélange de styles roman et baroque.

Santa Maria Maggiore

Église du Gesu

Le principal temple jésuite de Rome, où est enterré le Grand Maître Ignace de Loyola. Le premier projet du temple a été développé par Michel-Ange, mais le chef de l'ordre ne l'a pas aimé. En 1561, un autre architecte, Giacomo Barozzi, a commencé la construction selon son propre plan. Jusqu'à l'abolition de l'Ordre des Jésuites à la fin du XVIIIe siècle, des richesses considérables étaient stockées dans l'église d'Il Gesu. Le bâtiment de l'église lui-même a été enlevé à l'organisation. Ce n'est qu'après 1814 qu'il a été restitué.

Église du Gesu

Basilique Saint Clément

Site archéologique unique. L'église se compose de trois niveaux. Le plus bas a été découvert au 19ème siècle et représente des bâtiments du 1er siècle après JC. Des fresques et des vestiges de décor y ont été conservés. Le deuxième niveau est une église paléochrétienne du IVe siècle. Le niveau supérieur est une basilique du XIIe siècle, avec une façade baroque, un atrium et une fontaine à l'intérieur. La décoration intérieure est riche, les murs sont peints de fresques du 18ème siècle.

Basilique Saint Clément

San Pietro in Vincoli

Le nom de l'église est traduit par "Saint Pierre enchaîné". Il est situé sur la place du même nom et a été fondé au Ve siècle comme lieu de stockage des chaînes avec lesquelles le saint apôtre était lié. Voici le tombeau du pape Jules II, conçu par Michel-Ange. L'une des principales décorations de la tombe est à juste titre considérée comme la célèbre sculpture "Moïse". L'artiste Antonio Polayolo est également enterré dans l'église.

San Pietro in Vincoli

Église de Sant'Ignazio

Le bâtiment cultuel de l'ordre des Jésuites de style baroque a été construit en 1626. Il est situé sur la place Ignace Layola et est dédié à ce saint qui a fondé l'ordre (il a servi de prototype à Don Quichotte). L'église se compose de nombreuses chapelles, décorées de colonnes, d'arcs et de stucs volumineux. De nombreuses fresques racontent la vie de saint Ignace. Le plafond plat est orné de fresques de manière à créer l'illusion de sa structure en forme de dôme.

Église de Sant

Santa Maria in Trastevere

Selon des données présumées, cette église fut la première église chrétienne de Rome. Sa fondation remonte au IIIe siècle de notre ère. Il est situé sur la place du même nom dans le quartier du Trastevere. L'édifice est à juste titre considéré comme une perle de l'architecture médiévale : la façade à arcs et colonnes est ornée de mosaïques colorées du XIIe siècle. L'intérieur de l'église est aménagé selon le principe d'une basilique classique. En plus des icônes catholiques, des icônes chrétiennes sont également conservées ici.

Santa Maria in Trastevere

Musée du Capitole

Le premier musée du monde est né en 1471, lorsque le pape Sixte IV fit don d'une collection de bronzes antiques aux habitants de Rome. Il est situé sur la place du Capitole, conçue par Michel-Ange, dans trois palais. Le Nouveau Palais présente une exposition de sculpture classique. Dans le palais des conservateurs, il y a des statues antiques de renommée mondiale, une collection de peintures de la Renaissance, une collection de pièces de monnaie. La partie principale du Palais des Sénateurs est occupée par l'Hôtel de Ville de Rome, le premier étage est réservé au musée.

Musée du Capitole

Musée national de Rome

C'est un complexe muséal situé dans quatre bâtiments. Le Palazzo Massimo abrite des expositions de bijoux romains antiques, de pièces de monnaie, ainsi que de sarcophages, de fresques et de mosaïques. Le Palazzo Altemps porte le nom de son premier propriétaire, le Cardinal Altemps. Sa collection personnelle d'œuvres d'art y est exposée, ainsi qu'une collection de sculptures antiques et une exposition égyptienne. La crypte de Balbi abrite d'anciens artefacts romains découverts lors de fouilles. Le bâtiment de Thermae Deoklitsiana lui-même est déjà un monument architectural unique. Diverses expositions y sont organisées, il y a aussi une exposition permanente de sculptures anciennes, de manuscrits et de découvertes archéologiques.

Musée national de Rome

Galerie Doria Pamphili

La collection privée est exposée au Palazzo Doria Pamphilj, l'une des rues principales de la vieille Rome. Il a commencé à être collecté en 1651. Le palais est le plus grand palais privé de la ville. Les peintures des peintres italiens du XVIIe siècle sont les plus largement représentées. Une intéressante galerie de sculptures, une riche collection de meubles anciens et de tissus. Au total, plus de 500 exemplaires sont présentés ici, dans six salles principales.

Galerie Doria Pamphili

Opéra de Rome

Le premier nom est le Théâtre Constanti, du nom de son fondateur. L'ouverture du théâtre a eu lieu en 1880

Opéra de Rome

Musée et Crypte des Capucins

Santa Maria della Cancezione est une petite église romane avec une façade modeste. Cependant, l'endroit est attrayant pour les touristes. Le cardinal romain Antonio Barberini, membre de l'ordre des Capucins, y est enterré. Sous l'église, il y a un enterrement de moines, les murs de la crypte sont décorés d'ossements et de crânes de plus de 4 000 000 morts de 1528 à 1780. Depuis 2012, le musée des Capucins est organisé ici : les expositions racontent l'histoire, traditions et secrets de l'ancien Ordre.

Musée et Crypte des Capucins

Catacombes de Rome

De nombreuses galeries souterraines et labyrinthes situés sous la surface de Rome. De nombreuses sépultures préchrétiennes ont été trouvées ici, mais les fondations de certains des passages souterrains ont été créées à l'époque du christianisme primitif. Les premiers associés de Jésus se sont cachés dans ces cachots. Ici, ils ont tenu des rites religieux, des réunions, des prières sans risquer d'être découverts et attrapés.

Catacombes de Rome

Pyramide de Cestius

On pense que le bâtiment a été érigé au 1er siècle avant JC. Il servait à des fins funéraires - voici la tombe du préteur Gaius Cestius Epulus. La construction a eu lieu pendant la période de la conquête de l'Égypte, lorsque la mode du "style égyptien" est apparue dans la Rome antique. A cette époque, obélisques, sculptures et autres monuments ont été retirés de la vallée du Nil. La pyramide de Cestius atteint une hauteur de 37 mètres et une largeur de près de 30 mètres.

Pyramide de Cestius

grand cirque

Ancien hippodrome entre les collines du Palatin et de l'Aventin. À l'époque de l'Empire romain, des courses de chars avaient lieu ici. Sous l'empereur Gaius Julius Caesar, le cirque a été reconstruit et a atteint une taille assez importante. Plus de 250 000 personnes ont pu assister au spectacle en même temps. Dans le secteur des spectateurs, des loges pour les patriciens et des places debout pour les plébéiens ont été équipées.

Grand cirque

voie appienne

L'une des routes les plus importantes de l'Empire romain, qui menait de la Ville éternelle au sud de la péninsule des Apennins. La longueur totale du parcours est de plus de 500 km. La route a commencé à être construite au 4ème siècle. En raison de l'excellente qualité de la maçonnerie des chaussées, la voie Appienne permettait d'atteindre rapidement des endroits éloignés de la capitale ou de transférer des troupes dans un délai assez court. La plate-forme a survécu à ce jour en très bon état.

Voie appienne

Villa Borghèse

Palais du XVIe siècle, construit pour le cardinal Scipione Borghese sur le site d'anciens vignobles. Le bâtiment est entouré d'un immense parc à l'anglaise avec de nombreuses statues antiques. Sur le territoire il y a un hippodrome, un zoo, un théâtre et plusieurs musées. Jusqu'au début du XXe siècle, le manoir avec le parc appartenait à la famille Borghese, puis tous les biens sont passés à l'État.

Villa Borghèse

Villa Médicis

Il est situé sur le coteau de Pincho à l'emplacement des anciens jardins de Lucullus. Au milieu du XVIe siècle, le territoire près de la colline est devenu la possession du cardinal Médicis, qui y a construit une villa-résidence pour sa famille. Après l'extinction de la dynastie des Médicis, la maison et les terres environnantes ont été transférées à la famille Lorraine. Le cardinal Médicis acquit de nombreuses œuvres d'art antique pour décorer la villa. Quelques exemples peuvent être admirés dans la Galerie des Offices.

Villa Médicis

escaliers espagnols

Escalier baroque italien au centre de Rome. Elle est reconnue comme l'une des plus pittoresques d'Europe. Les escaliers commencent à la Plaza de España et mènent à Pincho Hill. La Plaza de España elle-même est un lieu très expressif où il est toujours agréable de se promener parmi les parterres fleuris. Au 17ème siècle, l'ambassade d'Espagne se trouvait ici. En signe de bonnes relations entre les deux pays, la place porte le nom de l'Espagne.

Escaliers espagnols

Fontaine de Trevi

La fontaine romaine la plus célèbre du XVIIIe siècle, où chaque invité de la ville est simplement obligé de jeter une pièce de monnaie pour porter chance. En une semaine, des pièces sont jetées pour un montant de plusieurs milliers d'euros. Tout l'argent va à une fondation caritative. La composition sculpturale de la fontaine se compose de la figure du dieu de la mer Neptune sur un char et de ses compagnons. 16 architectes se sont battus pour le droit de travailler à la construction de la fontaine.

Fontaine de Trevi