Top 10 des attractions de Mtskheta, Géorgie

275
58 914

La ville géorgienne de Mtskheta a été fondée au 5ème siècle avant JC. La région environnante est pittoresque : la ville est située au confluent de deux rivières et entourée de montagnes. De nombreuses légendes et mythes sont associés à ces régions. Il y a eu aussi des événements qui ont changé le cours de l'histoire.

En plus des beautés naturelles, Mtskheta a rassemblé des sites architecturaux et culturels de différentes époques. Parmi eux se trouvent des temples actifs et abandonnés, les ruines d'une ville antique, des monastères et même une forteresse, qui autrefois avait une importance stratégique.

Depuis les collines, il y a de magnifiques vues panoramiques. Il y a peu de routes, mais elles peuvent être utilisées pour se rendre à n'importe quel objet d'intérêt touristique. Vous ne pourrez pas vous perdre ici et les habitants se feront un plaisir de vous montrer le bon chemin.

Que voir et où aller à Mtskheta ?

Les endroits les plus intéressants et les plus beaux pour se promener. Photos et une courte description.

Jvari

Le temple actuel, fondé au VIe siècle. Il est construit au sommet d'une montagne près du confluent de deux rivières : Kura et Aragvi. Les murets qui l'entourent, ainsi que les tours, sont aujourd'hui en ruine. On pense que les événements du "Mtsyri" de Lermontov ont eu lieu ici. Il existe de nombreux détails intéressants dans l'architecture des bâtiments survivants, par exemple des arcs spéciaux - tromps. Jvari a subi une restauration à la fin des années 2000, car il était au bord de la destruction.

Jvari

Cathédrale de Svetitskhoveli

Fondée au 11ème siècle, dédiée à 12 apôtres. Pendant longtemps, c'était le temple principal de la Géorgie. Il a servi de lieu de couronnement aux rois de la dynastie Bagration. Ici, ils ont été enterrés. La peinture originale des murs intérieurs n'a pas été conservée. Les fresques les plus mémorables de celles existantes remontent au XVIIe siècle. Le beffroi et les portes sont un exemple de l'architecture folklorique géorgienne. En 1994, la cathédrale recevra le statut de site du patrimoine mondial.

Cathédrale de Svetitskhoveli

Monastère Samtavro

Les premiers édifices religieux sont apparus à l'emplacement de l'actuel monastère au IVe siècle. Maintenant, le complexe se compose du couvent de Sainte Nina et de l'église Samtavro-Transfiguration. Le temple et les zones environnantes changeaient souvent d'apparence. Une restructuration majeure a eu lieu au XIe siècle : l'agrandissement de l'espace intérieur, l'apparition du portail sud et l'ornementation. Valeurs particulières : l'icône miraculeuse de sainte Nina, les reliques des saints, les tombes des rois.

Monastère Samtavro

Forteresse de Bebristsikhe

Il est situé sur la rive droite de l'Aragvi. La date exacte de fondation est inconnue. Les premiers bâtiments sont apparus ici au 1er siècle avant JC. e. Le but initial est la protection contre les tribus montagnardes. C'est le lieu de décès de Demeter I - le roi de la famille Bagration. À l'heure actuelle, la forteresse est dans un état de ruine. Des fragments du mur et un certain nombre de fortifications, ainsi qu'une partie de la citadelle, sont restés relativement intacts.

Forteresse de Bebristsikhe

Église d'Antioche

Un autre nom est l'église Saint-Étienne. Il a été construit aux IVe-Ve siècles près du confluent de l'Aragvi et de la Kura. Il a été érigé en signe de gratitude envers le Tout-Puissant pour s'être débarrassé des agresseurs persans. Au VIIIe siècle, il a été détruit et restauré seulement après presque mille ans. Ses dimensions sont devenues plus modestes. De l'extérieur, le bâtiment semble abandonné, mais à l'intérieur il y a des fresques fraîches. Fait référence au territoire du couvent.

Église d

Monastère de Shio-Mgvime

Construit après 560, à 9 km de la ville. La route y mène - la seule à proximité. Nommé d'après le fondateur - l'un des pères assyriens. Pendant trois siècles, le monastère a été patronné par les princes Amilakhvari, qui ont été enterrés à proximité. Le monastère était le plus grand et le plus célèbre de Géorgie. Son premier édifice est l'église Saint-Jean-Baptiste. Il y a d'autres bâtiments, ainsi qu'un puits et un clocher. Sur les falaises, il y a des grottes.

Monastère de Shio-Mgvime

Monastère de Zedazen

Fondée au VIe siècle par l'un des pères assyriens - Jean. Il est situé sur une montagne, il offre donc une vue pittoresque sur le panorama de la ville de Mtskheta, ainsi que sur le monastère de Jvari. Le monastère a été dévasté au 17ème siècle et depuis lors n'a pas retrouvé son ancien mode de vie. À l'heure actuelle, il a le statut de monument architectural. A proximité se trouve une source sacrée, dont l'eau est considérée comme curative.

Monastère de Zedazen

Ancienne ville d'Armazi

Une ancienne colonie dont les ruines se trouvent en face de Mtskheta. Époque approximative de la destruction - VIIIe siècle. Des fouilles archéologiques ont été effectuées, les fondations de temples, païens et chrétiens, ont été retrouvées. Jusqu'en 2012, date à laquelle la zone a été dégagée, les ruines n'attiraient pas les touristes. Équipé d'une plate-forme d'observation. Entre autres choses, quelques colonnes, les contours des halls, une cave à vin et les ruines des thermes ont été conservés.

Ancienne ville d

Pont de Pompéi

Situé à la périphérie de la ville. Construit vers 65 av. Il a été utilisé pour traverser la Koura jusqu'au milieu du siècle dernier. Il a été gravement endommagé lors de la construction d'une centrale hydroélectrique sur la rivière. Le niveau de l'eau est monté et une partie de la structure en pierre était inaccessible. La construction du pont est assez complexe, c'est pourquoi il est si bien conservé. Cependant, la restructuration a également eu lieu. Les fissures sont remplies de plomb, il y a des inserts en béton.

Pont de Pompéi

Rivières Kura et Aragvi

Ils coulent à l'est de la Géorgie. Aragvi, qui a une longueur de 66 km, est un affluent de la Kura, dont la longueur est de 1364 km. A l'endroit de leur confluence se dresse la ville de Mtskheta. Une légende sur l'amour de deux sœurs pour un jeune homme est liée à l'émergence d'Aragvi. La mort des héros du mythe a donné naissance à un fleuve ramifié. Kura est navigable par un tiers. La pêche s'y pratique. De grandes villes ont été fondées le long des rives, dont Tbilissi.

Rivières Kura et Aragvi